www.farahdouibi.fr

contes

www.farahdouibi.fr

Le Bâtisseur

ou Le Bâtisseur qui ne Savait Pas Dire Non

Le conte

Pages 92 et 93

page 92

À partir de 9 ans

Éclairé par la fée, entouré du manteau,
Sustenté par le pain, le fromage restant,
Le bâtisseur scia, consolida l’affaire,
Perça tant et si bien que les heures passèrent
Et au petit matin, son travail achevé,
Sous les cieux sereins à l’aurore bleutée,
Il glissa dans son bain pour s’y abandonner.
Épuisé par la nuit, il se mit vite au lit,
Mais à peine assoupi, il entendit un bruit…


Pour la première fois, il s’exprima ainsi :
« Je ne peux plus aider : j’ai beaucoup trop donné.
Je pense à moi d’abord et j’aide si je puis ;
Si cela vous convient, revenez à midi. »
Dans son lit se tourna, sitôt se rendormit.

À partir de 6 ans

Le bâtisseur roidit
Jusqu’au bout de la nuit ;
Pain, fromage et velours
En soutien de la fée.
Son travail achevé
À la pointe du jour,
Il alla se coucher
Mais à peine endormi,
À sa porte on toqua…


« Je pense à moi d’abord
Et j’aide si je puis,
Déclara le jeune homme.
Revenez à midi ! »
Puis il se rendormit.

À partir de 3 ans

Le bâtisseur mange pain et fromage et réchauffé par sa peau de mouton au capuchon, éclairé par la lumière de la fée Sagesse, il travaille tant et si bien que les heures passent et nous voilà déjà au petit matin, sous un ciel pur et serein. Son travail enfin terminé, il se glisse dans son lit. Il s’endort bientôt quand…

Toc ! Toc ! Toc !

« À partir de maintenant, je pense d’abord à moi et j’aide si je peux, dit le bâtisseur. Si vous êtes d’accord, revenez à midi ; je serai rétabli. »

Puis il se retourne dans son lit et se rendort.