www.farahdouibi.fr

nouvelles d'actualité

www.farahdouibi.fr

Billet d'humeur : complots ? Nouvel Ordre Mondiale ? Reptiliens ? Et la vérité dans tout ça ?

Nouvelle du 20 octobre 2019

Au départ de cette réflexion, il y eut une remarque qui m’a déstabilisée.

Les Hirondelles de KaboulTout a commencé lorsque ma mère et moi sommes sorties du cinéma d’Art et d’Essai après avoir vu le film les Hirondelles de Kaboul. Ce film retrace le destin d’une femme à Kaboul qui, par un accident domestique (une chute), provoque la mort de son mari, accident qui est maquillé en meurtre par la corruption du système. La femme était censée se faire fusiller dans un stade de foot bondé pour faire plaisir au tyran local venu en visite, mais par le sacrifice d’un couple, elle parvient à s’enfuir et rejoindre la résistance. Le film s’arrête là.

Film très touchant au demeurant qui nous a tiré une larme à ma mère et moi. Cependant, lorsqu’au sortir de la salle, elle s’exclame : « On a bien de la chance, nous. » je sens que ça sonne faux chez moi.

On a bien de la chance, disait ma mère, en comparaison de la vie de cette femme. Vraiment, je ne dénigre pas les souffrances de cette femme. Cette histoire est en plus inspirée d’une histoire vraie, donc vraiment, je n’ai aucun problème avec ça. Mais que ma mère, qui a failli mourir à plusieurs reprises à son travail pour le Dieu Argent, qui a vécu dans la terreur permanente de ce Dieu Argent, qui n’a jamais pu réaliser ses rêves, qui a vécu sa vie active en tant qu’esclave de l’Argent pour ne plus avoir la force de profiter de sa retraite… s’exprimer ainsi, ça m’a quelque peu choqué.

Encore une fois, je ne dis pas que la vie à Kaboul au moment des faits retracés soit plus enviable que la nôtre : c’est différent. Différentes formes de terrorisme, mais un terrorisme tout de même dans ces deux sociétés. Ces deux femmes, celle dépeinte dans le film d’animation et ma mère, ont toutes les deux vécues sous le joug de la peur, et ont toutes les deux failli y laisser la vie.

Ainsi commence ma réflexion.

Nous vivons actuellement dans une société bien étrange. Certaines sociétés sont basées autour de l’Homme, de la vie, de la spiritualité ou de divinités. La notre est aussi basée sur une divinité, mais assez particulière. Pas de divinité animalière pour faire hommage à la vie, pas de divinité métaphorique pour donner un sens spirituel à nos existences, mais un dieu terrible qui dirige toutes nos actions depuis nos premiers formatages d’enfance dans cette société jusqu’à notre mort, ou notre réveil pour les plus chanceux. J’ai dénommé : le Dieu Argent.

J’ai toujours vu dans les enquêtes policières la question du mobile posée : à qui profite le crime ? Pour ce billet d’humeur, je vous propose d’accompagner mes réflexions face à nos terreurs sociales actuelles (réchauffement climatique, ondes nocives, sols empoisonnés, eau impropre à la consommation, vaccins controversés… ). Je vous sais tous assez sensés pour comprendre que ces pensées n’impliquent que ma personne.

Revenons donc à quelques fondamentaux en la matière, mon cher Watson ! À qui profite le crime ? Est-ce un plan d’extermination de l’espère humaine ? Est-ce un plan d’invasion de la Terre par les Reptiliens ?

De mémoire d’homme, je ne crois pas que nous ayons pu avoir autant de preuves de l’existence d’un dieu ; les terroristes n’ont qu’à se rhabiller car jamais ils n’atteindront le centième de morts et de terreur qu’occasionne le Dieu Argent dans notre société. Car oui, par lui, des milliers d’Hommes meurent chaque jour dans le monde, et des milliards encore vivent dans l’ombre de sa peur à chaque instant de leur existence.

Au nom de l’Argent, les entreprises agro-alimentaires empoisonnent les sols et rendent le vivant obsolète dès la première récolte, alors que le vivant est par essence renouvelable ad æternam puisque évolutif et fécond. Ce système étant bien sûr prévu pour rendre les travailleurs de la terre financièrement dépendants de ces entreprises agro-alimentaires, ces derniers, par leurs manipulations génétiques sur le vivant, se font payer une rente à vie. Les premières victimes collatérales que sont les travailleurs de la terre se retrouvent prisonniers d’un système de capitalisation du vivant où ils ne peuvent plus faire sans produits chimiques ni achat de graines stériles modifiées. La deuxième victime colatérale est le consommateur qui ingère des fruits et des légumes non seulement stériles, mais en plus pourvus des résidus des produits chimiques.

le iodure d'argent en Côte d'OrAu nom de l’Argent, on va changer nos climats pour produire plus. Ainsi, au nom de l’Argent donné contre du vin et de l’alcoolisme (qui je rappelle, sont respectivement une drogue et une maladie) nous allons pulvériser du iodure d’Argent dans l'atmosphère en Côte d’Or à chaque orage, afin d’éviter d’éventuelles pluies de grêlons, soit entre 18 à 25 fois par an. Pour ceux qui ne le sauraient pas, l’iodure d’argent est une substance chimique toxique pour le vivant, et ces effets nocifs les plus répandus sont : éruptions cutanées, écoulements nasaux, maux de tête, irritations des muqueuses, faiblesse générale, anémie, perte de poids, dépression… je vous laisse voir à la page Wikipédia ICI le reste. Vous pouvez aussi trouver des recherches sur le sujet sur internet. Faites-vous votre propre opinion. Les habitants de Côte d’Or deviennent ainsi les victimes collatérales de cette politique vigneronne.

traînées chimique à paris 12 en 2018Je ne parle pas de ces traînées chimiques qui quadrillent le ciel français quotidiennement depuis une ou deux dizaines d’années, avec des métaux lourds tels l’aluminium et le Baryum, afin de freiner le réchauffement climatique pour permettre aux gros industriels de garder leur rythme de destruction du vivant production. Dommages collatéraux : la population française (et je crois d’autres aussi).

Au nom de l’Argent, on va déverser des déchets chimiques hautement toxiques dans les fleuves et les rivières en cati-mini, car le traitement de tels déchets à un coût. Notre eau étant désastreuse pour la santé, nous devons la charger en chlore pour nous en protéger. Sinon, pourquoi la chlorer autant ? Même ainsi, nous ingérons des métaux lourds, des résidus de déchets chimiques, des hormones et bien d’autres joyeusetés depuis notre robinet. Les consommateurs de cette eau sont encore les victimes collatérales du Dieu Argent.

Au nom de l’Argent, le gouvernement force les foyers à s’équiper en compteurs intelligents afin de pouvoir récolter toutes les informations de consommation de tous les foyers de France. Imaginez tout ce qu’on peut faire avec des compteurs intelligents qui indiquent l’état de vos appareils électriques, votre consommation d’eau et de chauffage : savoir quand vous êtes chez vous, quand vous ne l’êtes pas, quand vous prenez un bain, ou bien une douche, combien de temps vous restez aux toilettes, combien de fois par semaine vous utilisez votre machine à laver, combien de temps vous restez devant votre télévision, dans quelle pièce vous êtes… ce big data n’est ni plus ni moins que le Saint Graal en ce monde où règne le Dieu Argent, et le big data, ça se revend à prix d’or. Ces données n’ont pas de prix. Imaginez comme il serait juteux à une entreprise qui vend des machines à laver d’acheter ces données et de téléphoner juste aux personnes qui n’ont pas de machines à laver juste aux heures où ils sont chez eux pour les démarcher ? Le gain financier est titanesque par rapport aux campagnes de pub à l’aveugle que cette entreprise aurait faite. Ou bien une utilisation par des personnes mal intentionnées pour visiter votre appartement lorsque personne ne s’y trouve. Tellement d’argent potentiel ! Bien sûr, il y a les victimes collatérales du droit à la vie privée mais elles prennent une double peine : elles sont également victime colatérale pour leur santé à force d’être soumises au champ électro-magnétique des aller-retours des informations toutes les minutes (1440 fois par jour) par tous les câbles non blindés et appareils du foyer. Elles vont développer des symptômes d’intolérances à ces champs, les électrosensibles comme on les appelle, qui sont potentiellement tout individu qui, avec le temps, deviendra sensible, hypersensible puis intolérant à ces champs, puisqu’aucun organisme vivant n’est fait pour supporter dans le temps de telles charges (fatigue chronique, maux de tête, insomnies, acouphènes, maladies auto-immunes…). Mais bon, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour l’Argent ? gif

Au nom de l’Argent, rien n’est fait pour aider les populations à rester saine. Ce système bien rôdé et tellement juteux qui rend les populations malades a réussi une nouvelle prouesse : créer un système encore plus juteux. Terrible comme le Dieu Argent est bon. C’est ainsi que toutes personnes finalement trop affaiblie par tout ce qui lui tombe dessus se voit développer de nouvelles maladies, maladies orphelines, maladies auto-immunes, maladies dégénératives… Mais pas d’inquiétude : le système Argent est là pour vous. Les entreprises pharmaceutiques, portées par les ordonnances médicales et les diagnostiques, sont là pour vous permettre de continuer à consommer ! Il vous reste encore un peu d’Argent à dépenser ? Il y aura toujours votre Bon Dieu pour vous le sucer ! C’est double Jackpot !

Bien sûr, dans la société capitaliste dans laquelle nous vivons, vous avez compris que tout tourne autour de l’Argent, aussi, il est impossible que des lois soient votées pour autre chose que des gains financiers. Il doit bien y avoir de temps en temps, une petite loi altruiste qui donne l’illusion que les lois sont faites pour le peuple alors qu’une fois qu’on a écarté ces quelques lois, nous avons toutes les autres qui elles, existent pour le bien du Dieu Argent.

Donc résumons : nous inciter à consommer par tous les moyens, même des consommables nocifs (ciragette, alcool...), est légal. Mettre des composés toxiques, mortels dans les aliments qui sont la base de la survie de l'espèce (épandages, radiations, piqûres...) est légale. Nous rendre malade est financièrement très rentable et tout aussi légal. Selon les chiffres ICI et ICI, il y a environ 385 000 nouveaux cas de cancers en France chaque année et environ 150 000 décès dûs à ces mêmes cancers chaque année.

Conclusion : nous sommes des sacs d'argent sur pattes. Vous pouvez même facilement deviner le prix de chaque être humain de façon assez simple :

Celui-ci, il fume et boit de l’alcool, il aime consommer des produits alimentaires manufacturés régulièrement, et il ne consomme que des sirops ou des sodas au lieu d’eau. Il aime à s’offrir une sucrerie toutes les semaines. Il rapporte de son vivant et en étant en bonne santé beaucoup d’argent, c’est jackpot. Par ailleurs, il tombera inévitablement malade assez tôt. À ce moment-là, un autre système prendra place qui lui fera dépenser l’argent de la communauté en examens, soins et protocoles divers : double jackpot.

Celui-là, il ne fume pas et ne boit pas d’alcool, il boit cependant l’eau de son robinet et possède tous les compteurs intelligents possibles dans son appartement (électricité, eau et chauffage). Il aime à rester des heures devant ses jeu-vidéos pour oublier son travail aliénant qui le stresse en permanence. Celui-là rapporte moyennement de son vivant et en étant en bonne santé, mais il devrait probablement avoir un petit cancer entre 30 et 45 ans. Il va donc se rattraper avec quelques protocoles coûteux : jackpot.

Celui-là-bas, par contre, il n'est vraiment pas rentable : non seulement il ne consomme rien d’autre que des fruits et des légumes sains locaux de saison en circuit court avec d’autres fraîcheurs locales, mais il a aussi trouvé le moyen d’avoir accès à de l’eau saine et s’est prémuni des ondes par différents appareils filtrants. Il a quitté son travail stressant et contre-nature pour un travail moins rentable financièrement mais épanouissant pour lui. Il ne connaît plus le stresse. Il ne lui reste que l’air qu’il respire pour lequel il ne peut pour le moment pas faire grand-chose mais c'est une question de temps car il est en perpétuel recherche. Celui-là, non seulement il consomme peu, donc n’est pas du tout rentable en étant en bonne santé, mais en plus il ne tombera pas malade… pas très rentable tout ça !

C’est glauque, hein ?

Dans une société capitaliste, donc établie sur la seule valeur de l’argent, il est tout à fait normal qu’une valeur pécuniaire soit donnée à tout. Tout a un coût, la vie humaine aussi, la vie terrestre également.

Alors, pour en revenir à notre sujet, à qui profite le crime ? Aux petits hommes verts venus envahir la Terre ? Ou bien à des personnes qui veulent exterminer le genre humain ?

Personnellement, j'ai beaucoup recherché la vérité, et ce, depuis des années. J'ai fait un tour du côté des complotistes puisque toutes leurs idées me semblaient vraisemblables. Mais depuis quelques semaines, je me pose la question de notre base sociale : l'Argent, le Capital ou Capitalisme, et ma logique me fait pencher à pérsent en ce sens.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ? Cette question n'est pas évidente car malheureusement, les personnes à l'origine de ces phénomènes (du fait de l'énrome quantité de victimes collatérales) se font si discrêtes que même aujourd'hui, nous ne savont pas qui ils sont tous. Même si certains se sont tout de même dénoncés, comme par exemple Bill GATES ICI concernant le but des vaccins dont il fait tant la promotion dans le monde.

J’ai même l’impression, pour aller plus loin, que les théories du complot ont été mises en place pour qu’on regarde ailleurs et surtout pas là où c’est le plus logique. Qu’on accable des mystères impalpables et des ennemis invisibles, après tout, ça fait rêver la popullation ; et qu’on ne touche surtout pas au Capital !

Dans cette affaire, évidemment, le Capitale n’a rien contre l’Homme et ne fait pas exprès de lui faire du mal. Pour amasser de l’argent, le Capital fait ce qu’il a à faire. Le mal fait aux Hommes n’est qu’un dommage collatéral. En d'autres termes, qu'il y ait dommages ou pas, pour le Capital, c'est pareil : il ammasse. Si dommages il y a, tant pis pour nous, sinon, tant mieux pour nous.

Toutes ces injustices ne sont des injustices que dans une société basée sur l’humain et le respect de la vie, ce qui n’est pas notre cas. Dans une société capitaliste, c'est normal.

Et si nous trouvions des parades pour changer à notre niveau cette société ? Après tout, lorsqu'un organisme vivant est parasité par un virus, l'organisme lutte, trouve la parade en produisant des anticorps adéquats, ou/et fait monter sa température, afin d'éloigner la menace. Notre fonctionnement n'est pas différent. Nous sommes blessés, affaiblis, malades, anxieux, stressés donc attaqués dans notre intégrité physique et morale ; il y a déjà des personnes qui ont trouvé un certains nombre de parades à presque tous les points que j'ai listés. Parce que ce combat s'apparente au combat de la cellule contre le virus, ou du Bien contre le Mal, ou encore de la Vie contre la Mort ou le Yin et le Yang chinois. C'est un combat éternel car l'un n'existe pas sans l'autre. Pour autant, même si ce Mal est éternel, rien ne nous empêche de lutter contre lui, ou pour être plus juste, de lutter pour le Bien, lui aussi éternel (certains comprendront la différence).

Et c’est maintenant que je vais vous parler des alternatives, car il en existe beaucoup ! Je ne vous parlerai pas de tout, cependant, de quelques exemples qui pourront vous donner des idées. Sachez qu’internet est un vrai vivier d’alternatives et que toute personne un peu curieuse et intéressée de trouver des alternatives y trouvera son bonheur ;)

  • Mangez sain : ne plus acheter de denrées alimentaires manufacturées, mais faire soi-même à manger en n’achetant que des produits non transformés : fruits, légumes, œufs… Si possible, privilégiez les circuits courts et ne consommez que local et de saison. Si vous êtes un grand mangeur de viandes, poissons et fromages, tentez de diminuer ces apports car ils sont très/trop riches pour une consommation quotidienne et fatiguent beaucoup votre corps. Pour les liens utiles ou informatifs :
  • Buvez sain : que de l’eau, et si possible, filtrée ou distillée. L’eau, c’est la vie. Les liens utiles :
  • Nettoyer avec des produits naturels pour éviter d'avaler des produits chimiques par inalation ou par les pores de votre peau. En plus, c'est la mode en ce moment ! Profitez-en.
    • Fabriquer ses savons soi-même (saponification). Uniques ingrédients : eau, huile, soude caustique. Temps de manutention : 20 minutes. Voici pour un seul savon. Pour plus, multipliez les quantités.
      • Versez 24g de soude caustique dans 70g d'eau (attention, jamais l'inverse) et laisser refroidir ;
      • versez dedans 150g d'huile ;
      • Mixez avec un mixeur à bras jusqu'à ce que la texture ait assez solidifié pour former un bec ;
      • Versez le mélange dans un moule (à cake par exemple), et laisser sècher 3 semaines minimum.
    • Fabriquez son produit vaisselle, sa lessive, et son nettoyant ménager soi-même. Idem, je ferai un petit tuto rapide dessus plus tard, mais vous devriez trouver plein d'info là-dessus sur internet et dans vos mairies. Ces produits sont souvent à base de bicarbonate de soude et vinaigre blanc.
  • Protégez-vous avant de devenir hypersensibles : filtre CPL pour votre compteur Linky (totalement légal), et d’autres systèmes pour les autres compteurs (Internet est votre ami). Liens utiles :
  • Réduisez votre stresse et votre mal-être si c’est le cas en ayant le courage de remettre en question la cause de votre mal-être : peut-être un travail, un quartier ou un entourage qui ne vous convient pas.
  • Evitez d'acheter des objets dont vous n'avez pas vraiment l'utilité. Cela entraîne la destruction de la nature production d'un nouvel objet pour remplacer celui que vous avez acheté. Soyez-en conscient.

Si vous avez vraiment envie de dépenser votre argent, alors pensez à qui ou à quoi vous donnez ce pouvoir. Est-ce que vous voulez donner ce pouvoir à une entreprise qui empoisonne des populations entières (nouveaux habits à la mode, dernier smartphone, sirupeux) ? Ou bien pour qu’à votre niveau, vous puissiez sortir de ce système et vous sentir mieux (distillateur, filtre CPL, fruits et légumes sains… ) ?

Est-ce que vous voulez être le veau qui paye son abatteur pour qu'il fasse son office ? Ou est-ce que vous voulez redevenir un Homme conscient qu’il est sa propre victime et qui va, à son rythme et à son niveau, changer les choses ?

Nous sommes tous des victimes et nos propres bourreaux en même temps. Victimes, car nous subissons tous cet état à l’heure actuelle et je ne pense pas les agriculteurs chimiques plus en cause que les consommateurs qui vont acheter chez eux. Nous sommes tous responsables collectivement et cela implique aussi que nous pouvons tous remédier à cela.

Il n’est pas obligatoire que ça reste ainsi.

Le changement commence par soi-même.

 

De retour sur le chemin

Nouvelle du 13 octobre 2019

Bonjour à tous,

Cette nouvelle est la première qui annonce un renouveau, une renaissance. Pour ceux qui ont un peu suivi mon parcours, vous savez que j'ai traversé beaucoup de péripéties... 17 années de péripéties !

Cela fait tout juste 17 ans que je me suis détournée de ma voie, que j'ai testé différents emplois, différents types d'emplois, différentes villes, différents milieux. Je retourne à présent à mon point de départ, à mes fondamentaux. Ces 17 années m'ont permis de comprendre que ma voie était tout pour moi et que sans elle, je n'étais qu'une coquille vide qui dépérissait gif

Je vous informe que depuis un an, je suis au chômage et travaille activement sur un projet important : créer mon propre emploi, ma propre activité sur-mesure, dans ma voie gif

Je renoue avec mon chemin de vie, car je vais me lancer en tant que microentrepreneur afin de pouvoir reprendre tous mes projets artistiques laissés en pause depuis tant d'années : romans, nouvelles, mangas, illustrations, et à présent également : contes.

 

Les mois d'avril à juin dernier, j'ai suivi une formation de création d'entreprise afin de choisir la bonne forme de mon activité en fonction de mes besoins et ordonner tous mes projets de façon cohérente avec l'objectif d'un revenu viable.

Depuis la fin de cette formation jusqu'à aujourd'hui, quatre mois de dur labeur, j'ai passé toutes mes journées à refaire ce site-web afin de pouvoir vous présenter dans les meilleures conditions mes travaux au fur-et-à-mesure de leur réalisation. Vous verrez régulièrement apparaître de nouvelles choses à regarder et à lire !

Enfin, les prochaines dates/activités officielles importantes seront : 

  • me faire suivre à partir d'août / septembre 2020 par un organisme d'accompagnement à la création d'entreprise pour boucler mon projet sereinement côté administratif et financier ;
  • déposer ma création d'activité début janvier 2021.
 

Ce calendrier me laisse un an, en parallèle à tout ça, pour avancer mes projets artistiques de sorte à pouvoir vous les proposer dans un format matériel à la création de mon activité. Sachant que dans mes projets, j'ai :

  • Deux livres pédagogiques. Dans l'optimale, un à la date de création, et le deuxième un an après ;
  • Une cinquantaine de contes dont l'état d'avencement passe de l'idée jetée sur un post-it à la rédaction complète. J'espère pouvoir en lancer au moins une dizaine à la date de création ;
  • Un manga de 54 pages. Normalement, c'est bien prévu pour la date de création ;
  • Un manga en série de 5 volumes puis 3 volumes supplémentaires. Impossible à faire pour la date de création ;
  • Plusieurs projets de romans, novellas et nouvelles. Là, c'est pareil, je devrai choisir mais je doute de pouvoir faire cette partie en début d'activité ;
  • Des galeries d'illustrations thématiques. Je pense pouvoir en faire quelques unes, et le reste viendra en cours d'activité.
  • Quelques projets concernant la papeterie et d'autres choses...

L'inspiration m'est revenue tout doucement depuis le jour où j'ai réalisé que j'allais à contre-courant. Ma décision de revenir sur mon chemin de vie et de reprendre mon Œuvre a été salvateur aussi pour cela. Depuis, les idées me tombent dessus presque tous les jours, comme à mes 20 ans gif Moi qui pensais à 20 ans qu'il me faudrait trois vies pour tout mener à bien, je suis à présent bien loin du compte ! Tant de choses à faire et si peu de temps gif

N'hésitez pas à vous inscrire à la nouvelle d'actualité ICI afin d'être tenu au courant des prochaines informations concernant mes projets ou recevoir mes billets d'humeur. Je vous encourage à partager mon site-web à ceux dont vous pensez qu'ils peuvent être intéressés. Cela m'aidera beaucoup.

Un grand merci à ceux qui me suivent et me soutiennent.

gif

 

Billet d'humeur : Gilets Jaunes, nous avons le pouvoir

Nouvelle du 5 septembre 2019

NOUS AVONS LE POUVOIR

Tandis que les vidéos s’enchaînent sur les violences policières à l’encontre des Gilets Jaunes, que les médias des uns et des autres nous racontent bien ce qu’ils veulent, nous faisant croire tantôt une chose, tantôt le contraire, je souhaite partager mon opinion sur nous, les français, qui braillons tant et plus pour demander un pouvoir qu’on a déjà !

Tout d’abord, une mise au point de la situation Gilets Jaunes VS Policiers est à faire. J’en ai vu des vidéos sur la violence policière, vraiment beaucoup ! Et puis il y a peu, j’ai vu une vidéo extraite du reportage d’Élise LUCET sur l’escalade de la violence, et j’ai commencé à comprendre. Je vous explique. Cet extrait présentait deux victimes chez les Gilets Jaunes, l’une avec quelques dents et un bout de mâchoire en moins, l’autre avec une main en moins. Dans la description de cet extrait, dont je ne savais pas que c’était un extrait avant d’arriver à la fin (clairement coupée, ça se voit), il était écrit un message pour appeler à la suite du mouvement des Gilets Jaunes. En gros : « puisque c’est comme ça, on ne lâchera rien », ou quelque chose du genre.

À la fin de cet extrait, je me rends compte que la vidéo est en fait coupée et j’essaie de trouver la vidéo d’origine pour en voir la fin. Quelle n’est pas ma surprise de voir que cette vidéo était en fait deux extraits du reportage d’Élise LUCET, recollés ensembles, et que le reste du reportage, censuré, parlait de ce que les policiers avaient aussi subits de leur côté… à savoir, des blessés légers et des blessés graves, des dents en moins, etc.

Alors, forcément, je me dis : et si depuis le début, je ne faisais que regarder d’un seul côté ? Alors je me rappelle que les policiers, les CRS, les gendarmes ont une obligation de réserve, et que contrairement aux Gilets Jaunes qui brandissent leurs injustices et leurs blessures, eux, n’ont rien le droit de dire. Silence totale, jusqu’à ce que j’entende une policière, dont le visage est brouillé par la caméra (car elle n’a pas le droit de s’exprimer en tant que policière), dire que de leur côté aussi, il y a des mâchoires fracturées, des dents cassées, des crânes fracassés, des blessés graves.

Je me remémore alors les vidéos de violence policière que j’ai vues, et exceptées une toute petite partie, j’ai surtout vu des bouts de vidéos où des Gilets Jaunes narguaient les forces de l’ordre, les filmaient à visages bien reconnaissables sans leur consentement pour mettre leur visage sur les réseaux sociaux alors que dans la situation actuelle proche de la guerre civile, tout à chacun, on sait pertinemment qu’il peut y avoir une reconnaissance des individus derrière l’uniforme et des vengeances sur ces personnes ou leur famille.

Combien de fois n’ai-je pas entendu de propos violents et insultants à l’encontre des forces de l’ordre de la part des Gilets Jaunes ? Combien de fois n’ai-je pas vu des petits groupes de forces de l’ordre se faire encercler ou submerger par des Gilets Jaunes 10 fois, 100 fois, 1000 fois plus nombreux ? Dont certains avec une volonté évidente de « casser du flic »… et combien de fois n’ai-je pas vu dans la description de ces vidéos des textes de sympathie pour les Gilets Jaunes alors que les vidéos disaient clairement le contraire, à condition de bien y regarder ?

 

Entendons-nous bien : il y a eu de la violence policière. Il y a eu de la violence civile aussi. À 1 contre 100 ou 1000, je vous mets au défit de ne pas bouger un sourcil pendant 6h que vous faites le pied de grue face à cette foule dont vous recevez des projectiles, entre autres des pavés de 2 Kg, des crachas, des insultes, des coups de pieds, des menaces de mort, en sachant que si le groupe déborde et se lance à faire ce que les plus virulents réclament, vous êtes mort.

80 000 policiers sur le territoire national ? Combien étaient-ils ce samedi-là, les Gilets Jaunes : plusieurs centaines de milliers… Ça fait combien en ratio ? Je vous laisse calculer. Je me reporte bien évidemment au troisième samedi des Gilets Jaunes, le plus meurtrier, car les Français ont eu la bienséance de faire un quatrième acte pacifique, dans leur grande sagesse. Et aussi, car ce n’est pas très médiatisé, que les plus virulents des Gilets Jaunes, ce troisième samedi, ont été appréhendés par les forces de l’ordre, et donc, qu’il y avait beaucoup moins de casseurs le quatrième samedi, une fois ceux-ci évincés.

 

C’est un travail d’équipe. Merci aux deux camps pour avoir si bien travaillés ce quatrième samedi.

 

N’oubliez pas que les policiers font leur métier principalement par passion. Ce n’est pas vraiment le type d’emploi qu’on occupe pour un poste alimentaire… de même que sapeur pompier, infirmière, ou encore gardien de la paix. Un métier à vocation qui est bien malmené par leurs employeurs, tout comme nous tous, les Français, alors pourquoi se mettre dessus ?

En plus, avouez que c’est facile d’appeler les forces de l’ordre à rejoindre les Gilets Jaunes alors que tout le monde sait pertinemment que non seulement c’est une des rares fonctions à ne pas avoir le droit de désobéir, mais également à ne pas avoir le droit de grève.

 

Il y a des cons partout, chez les Gilets Jaunes comme chez les forces de l’ordre. Taper médiatiquement toujours sur les mêmes, ça fait juste l’effet inverse de l’effet escompté et prendre les forces de l’ordre en pitié.

 

Cette petite mise au point faite, parlons maintenant du cœur du sujet : les Gilets Jaunes !

Alors OK, les Gilets Jaunes ont fait quelque chose de formidable en permettant à toute une nation, et même à plusieurs nations de relever un problème profond de toutes nos sociétés basées sur la consommation : la quasi-totalité des habitants de ces nations s’appauvrissent en s’abrutissant de travail tandis que quelques uns s’enrichissent outrageusement, le tout, en détruisant collectivement la planète sur laquelle nous vivons tous. Cool ! Le gars qui a fait une retraite dans sa grotte ces 40 dernières années sera enfin au courant ! Et après ? Parce que c’est bien beau d’enfoncer des portes ouvertes, mais une fois dans la salle, bondée de curieux, vous faites quoi ? Un programme ? Quelque chose de constructif ?

J’entends parler du R.I.C., le Référendum d’Initiative Citoyenne, qui permettrait au peuple d’avoir son mot à dire sur toutes les lois qui sont faites en France. Pourquoi pas ! Mais reconnaissez que ce n’est pas du goût des quelques-uns les plus riches, puisque cela reviendrait, pour eux, à casser tous leurs privilèges : les Français se dépêcheraient de supprimer tous les avantages des plus riches pour en coller aux plus pauvres et aux classes moyennes, les plus nombreux. Autant dire que les Gilets Jaunes peuvent attendre que les poules aient des dents pour obtenir ça, ils attendront moins longtemps !

 

Et donc, quoi d’autre ? Continuer d’être sur les péages, sur les rond-points, manifester tous les samedis pour s’occuper, et je ne dis pas s’occuper avec le sens de mépris que certains ont eu en parlant de ce temps précieux qui est passé dehors le samedi, alors que les Gilets Jaunes seraient bien mieux à rester au chaud chez eux à s’occuper de leurs affaires et de leur famille. Non, je parle de s’occuper les samedis car c’est exactement de cette manière qu’on passe du temps aux moments où nous sommes censés être en communion avec nos proches, notre famille, les personnes dans la souffrance du froid, plutôt qu’aller faire joli… pardon, jaune, dans les rues à 6h du matin ! Quelles belles guirlandes de Noël, ces Gilets Jaunes, pour égailler les rues de notre président à la Noël !

 

Et à part faire joli ? D’autres idées ? Je veux dire, des idées constructives, pas des idées qui passent par de la violence et de la destruction. Ça, c’est juste hors de mes pensées et ça devrait l’être pour chacun. La violence n’a jamais rien résolut, pire ! Regardez ce qui s’est passé à la révolution française de 1789. Les ultra riches et les petits bourgeois ont monté le bourrichon aux pauvres (la masse), afin de faire décapiter le roi et ainsi prendre sa place. Au lieu d’avoir un gouvernant de droit divin qui essaie de faire au mieux selon ses préceptes, nous avons des gouvernants élus qui n’essayaient pas, eux, mais font au mieux selon leur précepte : l’Argent… je ne suis pas sûre qu’on y ai gagné, en fin de comptes, car la fin des comptes arrive et le constat est bof.

 

Ce que je vois, pour ma part, c’est une révolution, certes, mais une révolution qui ne vient ni de la bourgeoisie, ni des ultra riches, ni des prophètes, ni des lanceurs d’alerte, ni d'une révolte violente des pauvres (la masse, nous) : une révolution rampante. De la même manière que la bourgeoisie, à la révolution, a passé de nombreuses années à nous spolier de nos droits à vivre bien, de nos libertés d’être et de penser, sournoisement, de façon rampante, petit à petit pour ne pas nous permettre de nous en apercevoir, à nous de la prendre à son propre piège.

 

Et bien oui, ce pouvoir financier nous a mis à cette place en nous exploitant la quasi-totalité de nos vies. Ils se sont enrichis de manière outrageuse, mais comprenez bien ce que je viens de dire : ils se sont goinfrés sur nous !

Toujours pas ?

Ils se sont goinfrés sur nous signifie qu’ils sont dépendants de nous !

Et oui, tout simplement. Si nous n’étions pas là, ils ne pourraient pas se goinfrer sur nous.

Autrement dit : nous avons le pouvoir… mieux, nous SOMMES le pouvoir !

Vous comprenez ?

Ils dépendent intégralement de nous.

In-té-gra-le-ment !

 

Alors vous me direz que c’est bien beau, mais que ça ne change rien à l’affaire.

Hohoho ! Ho ! Que si ! Ça change tout !

 

Comprenez. Si vous décidez que vous ne voulez plus de telle ou telle entreprise, c’est tellement simple : il suffit de ne plus acheter chez elle. Si vous ne voulez plus d’un type de produit, il suffit de ne plus l’acheter. Ces personnes ont fait de nous des êtres qui n’ont pour but (dans cette société) que la consommation. Même la subsistance vitale est payante ! Autrement dit, si vous n’avez pas d’argent, alors vous mourrez. Et pour avoir de l’argent, il faut se vendre, vendre son temps de vie. Ceci s’appelle l’esclavage dans un dictionnaire, ou bien le travail forcé, selon les versions que vous avez du dictionnaire, ou bien encore de la prostitution. Et nous, les pauvres, nous estimons que c’est normal de travailler... pour gagner de l’argent... pour vivre… la bonne blague ! On nous l’a tellement répété depuis tout petits, on nous l’a tellement biberonné que nous prenons cette contre-vérité pour une vérité absolue, un dogme même. Et c’est ainsi que pour avoir vécu dans la servitude depuis l’enfance, nous léguons cette belle enclume à nos enfants, sans doute pour ne pas voir la réalité en face, car il serait vraiment trop horrible de se retourner sur sa vie et de se dire que nous l’avons passée dans l’esclavage uniquement pour pouvoir vivre, car sans travail, c’est la mort…

Qui aujourd’hui, avec des moyens faibles comme ont la plupart des Français actuellement, peut se dire qu’il a le choix de travailler ou de ne pas travailler ? Le Travail n’est pas une liberté, mais au contraire du travail forcé sous menace de mort. La seule liberté qu’on a est de choisir la forme que prendra notre esclavage (notre métier)… ouais ! Youpie !

 

Beaucoup de français ont déjà compris tout cela. Beaucoup de français savent que tout comme cette liberté de travailler qui n’est en fait qu’une liberté de choisir la forme de son esclavage, la liberté de la démocratie consiste en fait en la liberté de choisir son maître esclavagiste. Plus de la moitié des électeurs ne se sont même pas déplacés au premier tour des présidentielles de l’année dernière. Quant au deuxième tour… 60 % des électeurs ont compris que ça ne servait à rien de se déplacer pour un vote bidon qui, même s’il était fait respectueusement des règles, ne servait à rien d’autre qu’élire 1 personne qui impose à 70 millions d'autres la servitude pendant 5 ans, en attendant notre prochain maître esclavagiste.

 

Cependant, le pouvoir dont je vous parle est autre. Il est parallèle et ressemble beaucoup à ce mouvement des Français qui boudent les bureaux de votes pour montrer leur nombre par l’abstention. Il existe de nombreuses choses à faire, si vous voulez changer la France et toutes sont simples, économiques, écologiques, sans violences et d’une puissance redoutable face à nos oppresseurs.

 

Déjà, un point sur notre société de consommation : allez dans un supermarché. Regardez tous les rayonnages, et faites un camembert de chaque type de produit. Vous aurez alors ce que consomme en moyenne chaque Français en général, et cela risque fort de vous faire quelque frayeur ! Imaginez les énormes rayons de petits gâteaux qui doivent être 3 fois plus nombreux que les fruits et les légumes combinés ! Les petits salés et les bonbons qui représentent l’équivalent de votre rayon de fruits et légumes ! Je ne parle pas du reste, vous regarderez vous-même, sachant que chaque supermarché peut avoir des petites différences, même si globalement, c’est la même chose.

Vous comprendrez aussi que si ces produits sont là, c’est qu’ils sont achetés. S’ils n’étaient pas achetés, les producteurs ne les produiraient plus : ils ne vont pas les produire juste pour faire tapisserie sans un retour financier dessus ! Vous voulez mettre le système actuel à genoux, simple ! Consommez moins ! Et moins de choses mauvaises pour la santé. Gardez les fruits et légumes, les œufs, la viande et le poisson pour ceux qui ne peuvent s’en passer. Vous verrez votre supermarché changer en conséquence.

 

J’ai vu passer il y a quelques années une pétition contre un producteur d’œufs, sur la base que les œufs n’étaient pas de bonne qualité, enlevage qui faisaient souffrir les poules terriblement… bref, sur le principe, pourquoi pas. Mais en vérité, quel est le pouvoir que je donne, et à qui ? Je donne ma signature pour une pétition que je sais ne changera rien à l’affaire. Ou bien, je suis une optimiste effrénée et j’ai grand espoir qu’il se passe quelque chose avec plein de signatures !

Dans la réalité, cette entreprise fonctionne toujours. Pourquoi ? Bah, il y a toujours des consommateurs qui achètent les œufs qu’ils produisent, tout simplement.

Dans cette situation, la SEULE manière d’arriver à faire tomber cette entreprise, et je dis bien LA SEULE, c’est de ne plus acheter les œufs de cette entreprise. Vous pensez que cette entreprise va continuer à faire produire des œufs pour le fun, juste pour faire joli, alors que ça ne rapporte pas un kopeck ? Entreprise perd, consommateurs gagnent.

En conclusion, l’entreprise aura deux possibilités : soit elle dépose le bilan, soit elle change ses pratiques pour avoir un élevage plus responsable de la souffrance animale et de la santé de ses consommateurs.

 

Vous voulez changer la qualité des œufs produits en général ? Rien de plus simple. Vous savez que les œufs sont classés en différentes qualités ? Il ne faut surtout pas lire ce qu’il y a sur les emballages, car ils sont souvent trompeurs (c'est du marketing, fait dans le but de faire acheter, pas dire la vérité). Pour connaître la vérité, il faut ouvrir la boîte et lire sur l’œuf la marque souvent rouge « XFR », X étant la qualité de l’œuf et donc de la vie de la poule et sans aucun doute, la qualité des nutriments que vous avalerez. 0FR signifie que les poules sont élevées en plein air et qu’elles sont nourries avec du BIO qui coût une blinde. 1FR signifie la même chose sauf qu’elles ne sont pas nourries avec du BIO (ou bien que les éleveurs ne sont pas assez riches pour payer le label BIO hors de prix), 2FR signifie que les poules sont élevées en cage, je crois, et le 3FR, c’est le pire. Par ordre d’horreur. Regardez sur le net, tout est renseigné. À vous de jouer !

 

Nous sommes responsables de ce qu’est devenu notre pays, car nous, les consommateurs qui avons ce pouvoir, nous n’en faisons pas usage et nous reprochons aux entreprises, dont l’unique but est de faire du bénéfice, de ne pas penser un peu plus à nous. Mais allô ! Les gens. Une entreprise, ça ne fait pas du social, ça a pour but unique l’argent. Donc au lieu de rendre responsable les autres de ce que nous faisons en consommant mal et trop, responsabilisons-nous et faisons valoir notre pouvoir de consommateur. Ne nous infantilisons-pas. Nous sommes des adultes, non ? Alors non, ce n’est pas de la faute des autres, ce n'est pas de la faute des patrons, les vilains méchants, c’est une faute collective.

 

Si ceci est possible pour les œufs, c’est bien sûr possible pour tout !

Nous avons le pouvoir !

 

Nous avons le pouvoir de faire de notre pays tout ce que l’on veut, simplement en consommant différemment, ou bien en ne plus consommant. Certains ont déjà franchi le pas en devenant autonomes. Cela ne se fait pas comme ça, sur un coup de tête. Tout est possible et faites vos choix de façon éclairée, en pesant bien le pour et le contre. Commencez par un produit, puis un autre le mois prochain, et ainsi de suite. Il existe aussi des équivalences à retrouver, que nos ancêtres utilisaient ou bien qui pourraient éviter une consommation quotidienne de certains produits. Internet fourmille de solutions intéressantes.

 

J’ai aussi entendu un père de famille me dire : « Oui, mais je n’y peux rien. Noël sans cadeau, ce serait tellement triste pour ma fille.». Une formulation que je ne peux plus partager avec mes locuteurs, c’est « je n’y peux rien » ou son pendant « C’est comme ça, on n’y peut rien », comme si c’était une opération divine filmée et retransmise en direct au monde entier… mon dieu, c’est juste un acte de consommation qu'a instauré les États-Unis pour faire plus consommer leur population, car les États-Unis étant INTÉGRALEMENT basé sur l'argent, la consommation est la seule chose qui peut sauver leur système. À chaque fois qu'ils ont un mauvais moment à passer politiquement (une guerre illégitime qui leur explose au visage ou une catastrophe naturelle), ils appellent la population à consommer…

Ceci est un autre débat, cependant : vous, lorsque vous apprenez qu'il y eut des milliers de morts, ça vous donne envie de consommer ?

- Au fait, chérie, aujourd'hui, j'ai appris qu'un cyclone avait détruit tout l'ouest du pays.

- Mince, mon amour. Je vais vite aller acheter des provisions pour toute l'année.

- Il parait qu'il y a 20 000 morts et des milliers de blessés. On recherche encore des corps.

- Mon amour, je vais alors aussi prendre en plus un troisième frigo et une cinquième télévision. Et cette fameuse console dont tu rêvais, aussi, qui coûte un bras.

- Chic ! À toute, chérie.

...

Et vous, que préférez-vous pour Noël ? Transmettre à vos enfants la valeur du dieu Argent dans la consommation que vous aurez faite pour eux (ou pour être plus juste, pour vous faire aimer d'eux, acheter leur amour) ? Ou bien passer un moment de communion et de partage avec vos enfants, de discussions et de transmission de valeurs familiales ? Qui est l’enfant le plus pauvre dans cette histoire ? Celui qui va recevoir l’objet de la consommation, qui va penser que c’est normal et naturel et va reproduire ce schéma avec son enfant, ou bien l’enfant qui va partager un moment riche avec ses parents, partager de l’attention et apprendre des valeurs fortes pour le faire grandir ?

 

Ce qu’il y a de bien, avec cette idée de ne plus consommer pareil ou/et moins consommer, c’est qu’on s’enrichit par tous les bouts ! Non seulement vous ne faites pas sortir votre argent de vos poches, et donc vos poches gonflent un peu ^^ mais en plus, vous vous enrichissez aussi par bien des côtés, car si vous décidez d’aller moins souvent faire votre shopping ou de moins vous maquiller, de moins passer de temps devant votre smartphone ou encore moins de temps devant votre télévision, moins manger mal ou trop ou trop souvent, non seulement vous consommerez moins, moins d’argent, moins d’électricité… mais vous consommerez moins de votre planète aussi, ce qui fait un réel impact écologique, et non content de cela, ce temps libéré vous permettra de vous rapprocher de votre famille, ou bien de mieux vous reposer, ou encore de dédier ce temps à des passions personnelles. Je ne parle pas de l’inestimable gain de santé retrouvée, moins de fatigue, plus d’énergie, les idées plus claires. Ce qui engendre moins de consommation de médicaments, moins de consultations chez le médecin, etc. Tout le monde y est gagnant, sauf les entreprises pharmaceutiques, de cosmétiques, d’agro-alimentaires chimiques, high-tech, les banques et bien sûr, ceux qui nous gouvernent puisque toutes ces entreprises leur appartiennent.

 

Que des avantages et aucun inconvénients ! Imaginez bien que les personnes qui nous gouvernent seraient bien gênées de nous savoir tranquillement installés avec nos proches plutôt que seuls devant notre écran d'ordinateur ou toute la journée à perdre notre vie à gagner de l'argent, ou encore dehors en train d’acheter, car ils ne peuvent pas nous empêcher de ne pas faire. Ils ne peuvent que nous empêcher de faire. Ne pas faire devient alors une arme dévastatrice pour eux.

 

Regardez Gandhi. Il a libéré son pays par le jeûne et le boycott de tissu. Comme il a été suivi par sufisament de personne au sein de son peuple, ce boycott a sauvé ce pays de la mainmise anglaise, qui avait rendu le peuple indien esclave de l’argent et esclave d’eux. Aujourd’hui, boycott est un mot interdit en France. Appeler au boycott est puni dans ce pays. Pourquoi, à votre avis ? Sachant que ceux qui écrivent les lois, ces lois qui interdisent l'appel au boycott, sont ces dirigeants ultra-riches qui nous gouvernent et qui possèdent bien évidemment toutes ces entreprises qui vous rendent malades par leurs produits ?

Pour info, appeler au boycotte est intedis, mais boycotter ne l'est pas.

 

Ce petit coup de gueule étant assez long, j’abrège donc ici. Je ferai un autre post pour expliquer les possibilités pour aller plus loin dans l’indépendance face au système du consumérisme. Comment utiliser notre pouvoir de façon plus concrète.

Mais je vous en prie, souvenez-vous bien de ceci : nous avons le pouvoir car nous sommes le pouvoir. Nous faisons notre pays comme nous consommons, puisque notre pays est basé sur le consumérisme. Donc étant des consommateurs, nous pouvons tout changer simplement par nos choix de tous les jours.

 

Gaz d'échappement des moteurs diesel classés agents cancérogènes pour l'homme par l'OMS

Nouvelle du 9 août 2016

Bonjour à tous,

Voilà quelques semaines que j'ai lu cet article dans le magazine de la mairie de Paris 12.

Ce qui m'a poussé à vérifier sur le site de https://www.cancer-environnement.fr/ l'information concernant ce cancérogène certain. Enfin c'est reconnu, et enfin, des mesures sont prises. Petit à petit, nous allons dans l'avenir moins souffrir de la pollution de ces gaz d'échappement !

 

Des nouvelles en masse : partie 2

Nouvelle du 28 juillet 2015

Bonsoir à tous,

descriptif OACdescriptif OACJe vous avais déjà parlé de l'A.O.C. ? Aventures Oniriques et Compagnie est un fanzine du club Présences d'Esprits regroupant des nouvelles de jeunes auteurs amateurs sur le thème de la SFFF (Science-fiction Fantasy Fantastique). Ils publient en moyenne 4 volumes par an et font appel à des bénévoles pour illustrer la couverture et les nouvelles de ces publications.

Point de fuite croquis J'avais posté sur la couverture d'A.O.C. n°29 car je l'avais réalisée. Et je vous présente maintenant trois illustrations faites pour trois nouvelles. La première est Point de fuite, écrite par Arnaud CABANNE dans l'A.O.C. n°30 Automne 2013

descriptif OACLa deuxième est Décollage imminent de Nicolas VILLAIN dans l'A.O.C. n°35, Hiver 2014. Pour cette illustration, je dois m'excuser car j'avais fait cette illustration au lieu d'une autre, et le responsable a eu la gentillesse de bien vouloir mettre mon illustration en plus pour cette nouvelle.

Un Appartement pour Jerry de Phil BECKER - A.O.C. n°35 - Hiver 2014descriptif OACLa troisième est Un Appartement pour Jerry de Phil BECKER (son site) dans le même A.O.C. C'est cette nouvelle que j'ai feintée en illustrant Décollage imminent, sans le vouloir. Aussi, j'ai du m'y prendre dans l'urgence pour faire celle-ci à la dernière minute, et finalement, j'ai été bien inspirée ^^ L'auteur a rédigé un superbe commentaire sur son site concernant mon illustration. Merci à lui ! Je vous mets une capture de sa page pour frimer ^^

Et voilà ce que donne l'illustration de Point de fuite mise en page dans la nouvelle.
Point de fuite par Arnaud CABANNE - A.O.C. n°30 - Automne 2013


Je souhaite également vous parler de Valérie SIMON, écrivain de talent dans le domaine de la SFFF principalement (tient, ça revient souvent ce thème ^^). Si vous avez suivi les précédents billets, vous devez savoir qu'elle s'est fait rééditer l'intégralité de sa quadrilogie d'ARKEM, La pierre des Ténèbres aux Editions Du Riez :

Première édition chez Fleuve Noir datant de 1997-1999, illustrée par Pascal MOGUEROU.

ARKEM, La Pierre des Tténèbres - tome 1 - Yanis, Déesse de la Mort ARKEM, La Pierre des Ténèbres - tome 2 - Sinièn, Déesse de la Vie ARKEM, La Pierre des Ténèbres - tome 3 - Tahnee-Sharn, Déesse de l'Alliance ARKEM, La Pierre des Ténèbres - tome 4 - Morwen, Déesse de l'Amour

La nouvelle édition chez Du Riez datant de 2012 - 2013, illustrée par David Lecossu.

ARKEM, La Pierre des Tténèbres - tome 1 - Yanis, Déesse de la Mort ARKEM, La Pierre des Ténèbres - tome 2 - Sinièn, Déesse de la Vie ARKEM, La Pierre des Ténèbres - tome 3 - Tahnee-Sharn, Déesse de l'Alliance ARKEM, La Pierre des Ténèbres - tome 4 - Morwen, Déesse de l'Amour

Depuis le 10 mai, Valérie a sorti un nouveau volume d'un nouveau cycle de Science-fiction intitulé La Reine des Esprits. Ce premier volume a pour titre Coup d'État et est disponible en librairie et sur le site de l'éditeur.

Valérie a écrit depuis 2012 beaucoup de nouvelles, que ce soit pour les fanzines, les magazines, les web-zines, les éditeurs. Aussi, le 24 juin, l'éditeur Bragelonne édite une anthologie regroupant 14 de ses meilleures nouvelles dans Coeur-à-corps, disponible en librairie au format livre et ebook.


adaptabilite Enfin, depuis avril, j'ai réalisé une nouvelle version de mon site web et du même coup, j'ai basculé cette nouvelle version sur le site de Valérie SIMON. J'avais réalisé la première version de son site il y a des années, et il y avait bien besoin d'un petit coup de jeune. C'est donc chose faite ! Deux années pour y arriver, car le temps manquant (tient, ça aussi ça revient souvent), la nouvelle version se faisait au compte goûte.

adaptabiliteVous naviguez donc, depuis avril, sur la nouvelle version de mon site. Celle-ci présente en tout premier une page d'accueil qui n'existait pas avant, regroupant la dernière actualité, le prochain événement et le dernier ouvrage publié (merci Valérie pour cette idée). En plus, ce site se veut adaptable à tous les formats, des plus petits comme les smartphones, les tablettes, ou les écrans d'ordinateur ou écrans de salon. Tous devraient pouvoir naviguer agréablement dessus.

Forcément, étant donné que le site de Valérie est copié sur le mien, il lui ressemble BEAUCOUP (mis à part les couleurs). Cela me permettra de faire plus facilement des mises à jour communes.

Voilà pour les nouvelles actuelles. Vous souhaitant une bonne soirée et à la prochaine.

 

Des nouvelles en masse : partie 1

Nouvelle du 22 avril 2015

Bonjour à tous.

Cela fait presque deux ans que je n'ai rien posté. Actuellement, je suis encore en manque flagrant de temps. Depuis deux ans, j'ai accumulé une masse de nouveautés, que ce soit en graphisme, en web ou en illustration, aussi vais-je prendre quelques-unes de mes réalisations pour les présenter dans chacune des nouvelles qui suivront (partie 1 et partie 2). Présenter la totalité serait... un peu trop long pour une seule fois.

Logo de l'Atelier Lyrique de Bourgogne

En 2012-2013, je suis rentrée en Licence Professionnelle SIL (Systèmes Informatiques et Logiciels) à l'Université de Bourgogne, afin d'augmenter mes compétences pour trouver du travail dans cette branche, la seule où j'ai reçue une formation diplômante. Au cours de cette année scolaire, et avec deux de mes camarades, nous avons travaillé sur un projet tuteuré dont le but était de refondre le site web associatif de l'Atelier Lyrique de Bourgogne en un nouveau, plus au goût du jour, plus performant et avec plus de fonctionnalités. Le site est accessible ICI.

Le logo de l'Atelier Lyrique de Bourgogne Dans ce projet, après avoir organisé la structure du site, je me suis occupée principalement de la partie graphique. Mes travaux s'étendent du graphisme général du site à la carte de visite, en passant par le plan de la salle et le logotype. Ce sont ces travaux que je vais vous présenter ici, dont le premier (sur votre gauche), est le logo commenté. C'est la planche que j'ai réalisée pour présenter mon logo lors d'une réunion, et qui fut retenue pour le projet.

 

Le logo dérivé de l'Atelier Lyrique de Bourgogne De même, en plus du logo simple, je voulais en présenter ses adaptations possibles pour divers supports : de la carte de visite à l'en-tête de lettre. Il y aura sûrement d'autres adaptations, le but étant, pour le logo, de pouvoir s'adapter à tout support facilement.

 

la charte graphique pour la maquette du site de l'Atelier Lyrique de BourgogneÀ partir de là, il est plus facile de présenter la charte graphique pour la maquette du site, intégrant le logo et les icônes, avec les commentaires. Comme pour les deux précédentes planches, ceci est la planche que j'ai présentée en réunion pour l'habillage du site. J'ai eu la joie de voir encore cette proposition acceptée.

 

Le plan du Théâtre des Feuillants pour l'Atelier Lyrique de Bourgogne Le vieux plan du Théâtre des Feuillants Et enfin, à gauche le plan du Théâtre des Feuillants dont il n'existait qu'une très vieille version (à droite). Le but était ici de rendre les places cliquables afin de permettre une réservation des places par les internautes en ligne. La durée du projet tuteuré n'a pas été assez longue pour voir la fin de cette fonctionnalité. Reste le plan qui pourra, je l'espère, servir à finir cette fonctionnalité un jour.

Tous ces travaux sont visibles dans la partie ILLUSTRATIONS du site, mais également en cliquant dessus où vous pourrez les voir dans une taille plus adéquate. 

Voilà pour cette nouvelle. Pour la prochaine, je vous présenterai les illustrations que j'ai faites pour l'association Présences d'Esprits, depuis la dernière que vous pouvez voir sur la nouvelle précédente. Je vous dis donc à très vite, cette fois !

 

Illustration pour une revue littéraire

Nouvelle du 28 mai 2013

Bonjour,

descriptif OACJ'ai souhaité m'essayer à l'illustration pour livres et magazines. Etant abonnée la revue littéraire du club Présences d'Esprits, je leur ai proposé de faire la couverture de leur prochain numéro d'A.O.C. (Aventures Oniriques et Compagnie), un recueil de nouvelles de genres SF, Fantasy et Fantastique, publié tous les 1 à 4 mois selon la quantité et la qualité des nouvelles reçues.

Leur site : ICI

Mon illustration paraîtra prochainement sur la couverture de l'A.O.C. n°29.

L'illustration représente Dame Nature allongée sous les cerisiers en fleur. Elle est visitée par quelques représentants de la communauté des Hommes. Ses yeux doux et chaleureux sont posés sur un esprit de la forêt qui l'avertie de l'arrivée proche des Seigneurs Dragons, Seigneurs que l'on voit au loin.

Cette illustration se nomme Dame Nature au printemps, et est inspirée des romans de Valérie SIMON pour sa quadrilogie ARKEM, la Pierre des Ténèbres, à qui je souhaite renouveler mes vœux de succès pour la réédition de cette saga aux Éditions Du Riez (dernier volume à paraître à la rentrée).

 

S.O.S. air pur

Nouvelle du 14 février 2013

J'avais déjà parlé du désagrément et de la pollution des voitures dans un précédent billet. Voilà quelques chiffres.

Aujourd'hui, en feuilletant Vies de Famille, le magazine de la CAF, voilà ce que je trouve en dernier article de la dernière page :

sos air pur

Si je synthétise :

Décès
  dus aux accidents de la route dus à la pollution atmosphérique (+ de 50% trafic routier)
1993 10 000 pas de chiffres
2013 4000 de 20 000 à 40 000

Vous avez une probabilité 5 à 10 fois plus importante de mourir à cause de la pollution générée par le trafic routier que de mourir d'un accident de la route. En pratique, cela signifie que si vous vous faites renverser par un chauffard, vous aurez 5 à 10 fois plus de chance de vous en sortir que si vous allez tous les matins à pied au bureau...

Allez, que cela ne vous empêche pas de faire votre jogging matinal autour du votre patté de maison sur-pollué, ni d'aller très écologiquement au travail à pieds ou en vélo, histoire de prendre une bonne bouffée de particules fines ! haha

 

Réédition de la quadrilogie d'ARKEM (fantasy) - de l'aventure à la sortie

Nouvelle du 11 septembre 2012

Bonjour à tous,

Je n'écris plus guère ici. Le manque de temps en est la cause ! Cependant, je ne pouvais pas passer à côté de ça !

Arkem volume 1 Durant l'année où j'ai créé la maison d'édition Elei Alfirin, le premier auteur que j'ai souhaité rééditer et éditer fut Valérie SIMON. À une époque encore plus reculée, je ne connaissais d'elle que quatre romans formant une quadrilogie, celle d'ARKEM. Édités entre 1997 et 1999, je les avais lus dès leur sortie. J'étais alors bien jeune, mais son écriture extraordinaire m'avait déjà interpellée : une fluidité exacerbée, simplicité touchante, actions descriptions et dialogues bien dosés, et une histoire émouvante. L'aspect légende de cette série avait été particulièrement bien exprimé par un ton poétique et descriptif très intéressant, contrairement à la plupart des descriptions ou le ton exagérément mélancolique que l'on peut lire dans d'autres livres.

J'ai été étonnée d'apprendre par l'auteur et les critiques que ce livre ciblait le public féminin, car à la lecture, deux héros sont présentés, deux héros sont racontés, un homme de 27 ans environ, et une adolescente de 16 ans. Pour avoir lu de nombreuses fois cette quadrilogie, j'ai pu constater qu'il y en avait autant pour le héros que pour l'héroïne, autant de magie poétique que de scènes de combats, autant de féminin que de masculin. Ce à quoi, bien sûr, j'ai pris du recul face à toutes mes lectures pour me rendre compte que sa quadrilogie est féminine par rapport aux autres romans de fantasy qui traitent quasiment tous de héros viriles à l'excès, parcourant leur monde d'hommes à travers maints faits d'épées et combats violents. Je pense qu'à force de lire des livres stéréotypés exagérément masculin, le livre le plus homogène parait féminin, féministe même !

Arkem volume 2 En dehors de tous ces aspects, la quadrilogie raconte avant tout l'amour de la vie et la beauté de la nature. Là où d'autres romans narrent exclusivement les hauts faits d'un héros que l'on va aduler, nous retrouvons ici avant tout une apologie de la vie sous toutes ses formes. Après avoir lu pour la première fois cette quadrilogie, on ne peut que ressentir un amour pour la vie différent. Savoir apprécier un rayon de soleil, une senteur de noisetier, une brise rafraîchissante sont les héritages de cette œuvre. J'ai réappris à voir le monde qui m'entoure avec des yeux nouveaux.

Après 1999, je n'ai plus entendu parler de Valérie SIMON. Les libraires de ma ville n'avaient pas de renseignements sur elle et impossible de la retrouver ! Cerise sur le gâteau, le nom de SIMON était bien trop répandu en France.

Il s'est écoulé une décennie avant de me retrouver en âge de fonder une entreprise en lien avec le monde du livre. En 2007, alors que je construis le projet d'édition, je n'ai qu'une idée entêtante : rééditer la quadrilogie d'ARKEM. Puis une autre idée vient naturellement : je veux une suite, je veux également d'autres romans, je veux continuer à lire cet auteur à l'écriture si extraordinaire et la faire connaître. Durant de nombreuses années et malgré mes nombreuses lectures, je n'ai jamais pu retrouver pareille combinaison de qualités. Je relis la quadrilogie, mais j'aspire à du nouveau !

Arkem volume 3 J'entreprends alors plus sérieusement de retrouver Valérie SIMON. Son ancien éditeur ne sait rien sur elle. Le responsable de la collection ne travaille plus pour Fleuve Noir. Commence alors une tâche très fastidieuse, car après avoir appelé presque toutes les Valérie SIMON de l'annuaire, je me retranche sur la seule ville citée dans sa biographie : "Strasbourg". Je commence par ratisser les boites de communication, l'auteur ayant travaillé dans l'une d'elles, pour me centrer sur la mairie. Je touche au but, car j'apprends que l'auteur est bien née à Strasbourg et que le service de la mairie possède des renseignements sur elle. J'apprends également qu'elle n'habite plus en France. Qu'à cela ne tienne, je suis prête à aller la rencontrer dans un autre pays pour lui demander la réédition d'ARKEM, mais la mairie m'interdit l'accès aux informations concernant Valérie SIMON. C'est l'idée d'une des employés de la mairie qui me dépêtrera de cette nouvelle impasse. Par son intermédiaire, j'écris alors une lettre à Valérie SIMON pour lui expliquer la situation. Et quelle n'est pas ma joie lorsque je reçois une réponse par la poste !

Arkem volume 4 S'ensuit alors une collaboration riche. Valérie SIMON avait écrit la quadrilogie à l'époque puis s'était consacrée ensuite à ses deux enfants. Par ailleurs, son directeur de collection chez Fleuve Noir ne travaillant plus dans la boite, son dossier n'avait pas été suivi. La réédition la tente et elle accepte de m'en confier les droits. C'est une première victoire.

Autre problème qui s'est présenté : le roman n'existait qu'en version papier et non numérique. Fleuve Noir n'avait pas gardé les fichiers et Valérie ne les avait pas en numérique. Commence alors une autre bataille, celle de retaper l'intégralité des quatre romans. Après plusieurs nuits blanches et de nombreuses relectures, quelques corrections et modifications, l'œuvre est enfin en numérique, mise en page et arrangée pour une édition en volume unique ! Valérie avait, par ailleurs, écrit entre-temps un autre roman : La Reine des Esprits, qui dormait sur son ordinateur. Un autre roman commençait à se faire sentir également, au titre temporaire de Sur la piste de Jessica. Débordante de création, Valérie se remet plus sérieusement à l'écriture pour revenir dans le monde du livre.

Malheureusement, la maison d'édition que j'ai fondée n'a pas résisté à la crise économique fin 2008 et c'est avant de pouvoir l'éditer que j'ai dû déposer le bilan, en septembre 2009. Notre collaboration devient alors différente, plus proche de l'auteur/agent. En parallèle à la recherche d'éditeurs, elle écrit de nombreuses nouvelles pour différents éditeurs, magazines ou fanzines, se rend à de nombreux festivals littéraires et obtient fin 2011, une opportunité auprès d'un éditeur émergeant qui la redécouvre et la réédite : Les Éditions Du Riez !

Victoire complète pour ARKEM qui va donc être rééditée en totalité. Le premier volume est sorti le 1er septembre, il y a dix jours, et les autres suivront à quelques mois d'écart ! Ces volumes ont par ailleurs profité d'un excellent illustrateur : David LECOSSU, qui illustrera toute la série. Si vous ne le trouvez pas en librairie, il vous suffit de le commander à votre libraire, ou tout simplement sur le site de l'éditeur : http://www.editionsduriez.fr/. Le numéro d'ISBN est : 978-2-918719-28-1.

 

Synopsis :
Né dans la pauvreté, élevé par les mages de Lannilis, Kéo est sans peur et sans pareil. Son talent inné pour la magie lui vaut la jalousie des siens. Il sera initié aux multiples expériences et secrets du métier par Vayagos l’Ermite, connu au-delà du monde des Mortels. Sa témérité l’entraînera à la recherche d’Arkem, la pierre maléfique, afin de devenir le champion qui mettra les plans de Raban Siwash l’Innommable à mal. Des plans de destructions et de chaos destinés à plonger le monde de la lumière dans les ténèbres.
Jeune fille à la beauté immortelle, Yanis est l’enfant qui de deux races a fait le partage. Issue d’un Prince Démon et d’une Elfe, elle est l’héritière de deux mondes en guerre. Adulée depuis son plus jeune âge, la pierre qu’elle porte va tracer son futur.
La quête que ces deux jeunes gens vont entamer a été écrite depuis des temps immémoriaux. Mais le destin est parfois bien joueur...

 

ARKEM, La Pierre des Ténèbres
Volume 1 : Yanis, Déesse de la mort (1er septembre 2012)
Volume 2 : Sinièn, Déesse de la vie (à paraître)
Volume 3 : Tahnee-Sharn, Déesse de l'alliance (à paraître)
Volume 4 : Morwen, Déesse de l'amour (à paraître)

 

Plus sur Valérie SIMON

Valérie SIMON entretien un site web sur lequel vous pouvez retrouver ses extraits, ses œuvres, mais également ses actualités : http://book.valerie.simon.free.fr/. Elle met également à votre disposition une newsletter pour vous informer de façon succincte de ses activités. La première de la série, celle d'avril 2012, est disponible sur son site.

 

Billet d'humeur : Les voitures, ces poubelles de ferraille polluantes !

Nouvelle du 6 janvier 2012

rouler tue Voici ces milliards de voitures qui inondent le monde de leurs tas de ferrailles polluantes, nocives et laides, bientôt plus nombreuses sur Terre que les humains qui l'habitent. Après tout, la voiture n'était pas si présente il y a 30 ans, et elle était pour ainsi dire inexistante il y a 50 ans. Avant, vous pouviez marcher dans la rue et voir du paysage. C'était agréable et vous preniez plaisir à aller chercher votre baguette de pain le matin. Vous respiriez les effluves naturels de la végétation locale et saluiez votre voisin d'un "bonjour" bienveillant.

Aujourd'hui, les voitures sont si nombreuses que les parkings et garages ne suffisent plus. C'est alors l'espace de vie du piéton, du cycliste qui est empiété ainsi que son cadre de vie. Files de voitures à ne plus en voir la fin, chevauchant votre trottoir et celui d'en face sans laisser de place pour la plus petite poussette, il vous est alors nécessaire de slalomer, voire de marcher sur la route par endroit, pour pouvoir chercher votre baguette de pain quotidienne. Votre chemin ressemble au parcours du combattant jusqu’à l'air que vous respirez, mélange subtile de rejets de carburants hautement nocifs qui, selon la fréquence du passage des voitures et votre éloignement d'elle sur le trottoir, vous tuera plus ou moins vite mais tout aussi sûrement que l'eau mouille, vous inoculant divers cancers tous plus joyeux les uns que les autres.

  • Le monoxyde de carbone (CO) : il résulte d’une combustion incomplète et rapide du carburant, notamment lors des arrêts dûs aux embouteillages.
    Effet sur la santé : anoxie (manque d’oxygène), troubles cardio-vasculaires, migraine, vertiges, troubles de la vision.
  • Les oxydes d’azote (NOx) : ils sont issus de la réaction de l’oxygène et de l’azote de l’air sous l’effet de l’élévation de la température du moteur.
    Effets sur la santé : irritations, diminution des défenses immunitaires et altération des fonctions pulmonaires.
  • Les hydrocarbures (HC) : ils proviennent d’une combustion incomplète du carburant et de l’huile du moteur.
    Effets sur la santé : irritations oculaires, toux.
  • Les particules : elles sont émises principalement par les moteurs diesel. Elles sont composées de carbone, d’hydrocarbures, de composés soufrés et de composés minéraux variés.
    Effets sur la santé : irritations des bronches et des muqueuses nasales, problèmes respiratoires.
  • Résidus de plomb : ils sont liés à la présence d’additifs en plomb dans certaines essences.
    Effets sur la santé : intoxications, anémie, troubles de la croissance, insuffisance rénale.
  • Le dioxyde de soufre (SO2) : il est émis par les moteurs diesel.
    Effets sur la santé : altération des fonctions pulmonaires.
  • L’ozone : il apparaît lors de la réaction de certains des polluants sous l’effet du rayonnement solaire.
    Effets sur la santé : migraine, irritations oculaires, altération des fonctions pulmonaires, toux.

source : "protéger la planète au quotidien"

Quant à votre voisin, étant donné le bruit cacophonique que produit la circulation, vous ne l'avez pas entendu et passez votre chemin en faisant la grimace. Votre quotidien ressemble alors à ceci (ou y ressemblera dans les années à venir) :

pollution

Alors, on me dira : "Il y en a besoin des voitures, tu t'attaques au mauvais problème ! Les lobbies rendent les voitures polluantes alors qu'on devrait en avoir à l’eau et l'électricité depuis plus de 20 ans." Vous poussez alors les piétons à vous prendre en pitié et leur dites que vous n'y pouvez rien, que c'est un outil de travail pour tout le monde... et ainsi, même le plus lucide des Français acceptera l'inacceptable. Par curiosité, combien prennent leur voiture pour un trajet de moins de cinq kilomètres ? Combien prennent leur voiture pour un trajet desservi par les transports en commun ? Combien utilisent leur voiture uniquement pour le plaisir et non par nécessité ?

J'ai toujours trouvé cela étrange que tous, même les plus fauchés, possèdent une voiture, surtout étant donné le très gros désavantage que cela implique au niveau financier. Les transports en commun ainsi que le covoiturage sont si économiques en comparaison ! À moins d'être riche, il est difficile de pouvoir assurer un tel niveau de vie. Mais étant donné le nombre proéminent de ses poubelles roulantes en France, force est de constater que la plupart des Français vivent au-dessus de leurs moyens.

Allez ! Un petit bonus pour se dérider :

La fille, larmoyante : "Elle gênait pas. Bouhouhou. Elle est fichue maintenant ! Bouhouhou..."
Le gendarme, sourire en coin : "Ah oui. Oui. Bah, comme ça elle n'gênera plus."

hahaha

Mince, ça ne vous a pas déridé ? Je peux pourtant regarder cette scène en boucle, elle me ravie toujours autant !

Ha ! Et n'oubliez pas, si vous voulez bénéficier de la nouvelle gamme de la marque GLaPlusGrosse avec 10 % de remise dans notre magasin concessionnaire, venez tout de suite ou maintenant, date limite pour acquérir notre dernière poubelle à la mode, ultra polluante, nocive et bruyante que vous poserez dans la rue telle l'humble déjection d'un animal à quatre pattes bien connu.

 

Fanart de Enma Ai

Nouvelle du 3 novembre 2011

Bonjour à tous,

Voici le fanart du personnage d'Enma Ai, personnage central de la série Jigoku Shoujo, (traduit : la fille des Enfers).

Ce personnage prend l'aspect d'une petite fille qui fut, 400 ans plus tôt, sacrifiée suite à un rituel qui sévissait dans son village et qui avait pour habitude de tuer une fillette de 7 ans aux dieux pour favoriser les récoltes. Malgré une fuite qui lui a valu quelques années de sursis, elle fut enterrée vivante à 12 ans. Depuis, parce qu'elle est revenue parmi les vivants pour se venger, sa punition en tant qu'habitante des Enfer est de perpétrer un autre rituel : Lorsqu'un vivant souhaite se venger, elle lui permet d'entraîner immédiatement la cible de cette vengeance dans les Enfers à condition que le vengeur accepte de céder son âme aux Enfers une fois sa vie écoulée.

Petite fille de douze ans depuis quatre siècles, c'est cependant avec un calme souverain qu'elle entraîne ses victimes dans l'antre de la souffrance.

J'ai beaucoup aimé l'aspect mythologique de cette série ainsi que la diversité des cas de vengeances. De quoi réfléchir à la notion de bien et de mal. Enma elle-même s'en retrouve parfois perplexe.

 

Suspension provisoire de La Citadelle du Démon

Nouvelle du 10 juin 2011

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en correction interne du roman La Citadelle du Démon afin de vous proposer une version plus mature et plus aboutie. J’espère que vous me pardonnerez de suspendre sa mise en ligne afin de pouvoir le retravailler hors site tous les passages qui le nécessitent. Ne cherchez donc pas les liens des chapitres, je les ai désactivés.

À cette occasion, je fais appel à toute la bienveillance des personnes qui souhaiteraient m’aider afin de relire ou/et corriger bénévolement mon roman.

À présent, c’est avant tout de relecteurs, de correcteurs, de conseils sur l’écriture, de l’expérience d’écrivains et de critiques constructives dont mon texte a besoin. Quelques avis sincères, trop peu nombreux à mon sens, me permettent déjà de comprendre que mon texte est trop immature pour le publier en ligne.

Je souhaite de tout cœur pouvoir proposer une version correcte et digne du message que je souhaite faire passer dans ce roman. Si vous connaissez des proches susceptibles de m’aider dans ma démarche de relecture-correction, n’hésitez pas à leur faire part de cette demande. Si vous connaissez des organismes ou des activités qui me permettraient de m’améliorer, vous pouvez m’envoyer ces informations par mail ou simplement en ajoutant un commentaire à ce billet.

Avec tous mes remerciements.

merci

 

Un ange en crayonné

Nouvelle du 26 mai 2011

Bonjour à tous,

J'ai fait cet ange avec pour objectif de créer des cartes de tous les anges et démons existants dans la mythologie chrétienne, et par la suite, dans toutes les mythologies les plus connues, grecques, asiatiques, arabes...). Mais je n'ai pas eu le temps de faire plus qu'un brouillon du premier ange et quelques brouillons de quelques démons. Cela fait partie des nombreux projets que j'ai mis de côté par manque de temps...

 

Chapitre 19/27

Nouvelle du 15 mai 2011

Bonjour à tous.

Hier, je n'ai pas pu poster le chapitre 19 par manque de temps et de connexion, mais aujourd'hui, il est là !

Ce chapitre est un des chapitres de pause du roman, aussi il n'y aura que celui-ci en ligne aujourd'hui, mais pour rattraper le retard d'hier, il y aura un chapitre de plus en ligne demain.

 

Chapitre 18/27

Nouvelle du 13 mai 2011

Bonjour à tous,

Le chapitre 18 est disponible sur la page du roman.

 
 

Je profite de ce chapitre pour expliquer les grandes parties de la Citadelle du Démon, car au départ, ce ne fut pas simple de choisir sa forme finale.

Il y a quelques années (à l'été 2003), lorsque j'avais fini la première version du roman, celui-ci était composé de deux parties et se terminait ici, au chapitre 18. Cependant, j'avais dans l'idée de faire un retour des personnages, notamment pour expliquer certains éléments. Par la suite, ce rejout prit plus d'importance au fil des corrections. Après un certain temps, la deuxième version se découpa en trois parties, le rajout constituant la troisième partie. J'expliquerai plus amplement cela une fois le texte totalement mis en ligne.

Après un autre nombre conséquent de corrections, réaménagements des chapitres, le côté logique me plaisant particulièrement, j'ai décidé de garder cette structure, mais sans le rendre trop visible. Aussi, les trois parties sont séparées entre elles par deux chapitres plus courts qui permettent au lecteur de pouvoir faire une pause dans l'action.

La première partie va du chapitre 1er au chapitre 7, le chapitre d'interlude est le chapitre 8.
La deuxième partie va du chapitre 9 au chapitre 18, le chapitre d'interlude est le 19.
La troisième partie va du chapitre 20 au chapitre 27.

Je ne comptabilise pas, ici, le prologue et l'épilogue qui sont plus respectivement une mise en bouche et une ouverture que des chapitres à part entière.

 

Chapitre 16/27

Nouvelle du 11 mai 2011

Le chapitre 16 est en ligne.

Bonne lecture à tous.

 
 

Un petit rappel pour vous inviter à poster des commentaires sur les chapitres pour me dire ce que vous en pensez.

Bientôt devrait apparaître une option pour vous permettre de noter chaque chapitre et le roman global une fois fini.

Passez un bon après-midi.

 

Chapitre 14/27

Nouvelle du 9 mai 2011

Bonjour à tous,

Voici le chapitre 14 présenté un peu plus tôt que prévu.

 

Des améliorations ont été apportées au niveau du code du site, aussi, tous les liens pour le roman ne devraient plus fonctionner. N'hésitez pas à aller sur le site à la page d'index pour aller chercher les chapitres. Les liens internes au site ont été mis à jour. Ils fonctionnent donc.

Bonne lecture à tous :)

 

Chapitre 10/27

Nouvelle du 5 mai 2011

Et voilà le chapitre 10 en ligne !

Cette fois-ci, je l'ai mis au boulot. Je ne me laisserai plus faire par le pouvoir obscure du wifi !

Bonne lecture à tous.

 

Chapitre 9/27

Nouvelle du 5 mai 2011

Mes excuses pour le retard du chapitre 9. Je n'avais plus de connexion...

Connexion rétablie, chapitre 9 en ligne ! Et le chapitre 10 en ligne ce soir !

Bonne lecture à tous.

 

Petit up pour informer que les commentaires sont opérationnels à présent. Pour les billets et aussi pour les images (et oui, je n'avais pas remarqué que l'erreur était partout !).

 

Chapitre 7/27

Nouvelle du 2 mai 2011

Bonsoir à tous,

Le chapitre 7 est disponible ICI.

Bonne lecture à tous.

 

J'ai remarqué que l'ajout de commentaires pour les billets ne marche pas... Je rectifie ça dès que possible.

 

Chapitre 6/27

Nouvelle du 1 mai 2011

Le chapitre 6 est en ligne !

Je me permets de mettre en garde les âmes sensibles sur ce chapitre qui est assez difficile à supporter à un certain moment.

J'ai posté le prologue de cette histoire sur le site de FictionPress. Mais je ne pense pas poster plus sur ce site. Selon les conditions d'utilisation, je perds tous mes droits d'auteur du seul fait de poster mes textes dessus. Donc ça n'ira pas plus loin qu'un extrait.

 

Le roman commence ! Chapitre 1/27

Nouvelle du 26 avril 2011

C'est parti pour le début de mon roman La Citadelle du Démon, écrit avec acharnement depuis plus de 10 ans ! Il est en ligne dans la rubrique ECRITURE (c'est le seul pour le moment).

Je l'ai corrigé tellement de fois que je m'arrête, maintenant. Je vous laisse libre de mettre tous les commentaires que vous voulez dessus (restez poli tout de même). N'hésitez pas à le critiquer, que je puisse savoir ce que vous en pensez, les incohérences, les non sens, etc.

Pour ce roman, la démarche est la suivante : il y a un prologue, vingt-quatre chapitres et un épilogue. Je pensais mettre une partie en ligne toutes les semaines ou deux fois par semaines, mais vu la longueur, on est encore là dans sept mois. Finalement, je vais mettre en ligne un chapitre tous les jours ! Une aventure qui durera un petit mois pour les lecteurs quotidiens.

En vous remerciant d'avance pour votre attention et vos futures commentaires. Je vous encourage à faire passer le lien à vos proches pour élargir le lectorat :)

 

Tutoriel de peinture digitale

Nouvelle du 19 décembre 2010

peinture digitaleBonsoir à tous,

J'ai eu du mal à trouver tous les outils nécessaires pour faire les retouches vidéos. J'avais échoué l'année dernière et avait présenté à l'époque une vidéo de piètre qualité. Mais après m'y être remise pour faire le tutoriel d'origami, j'arrive maintenant à faire ce que je souhaite en vidéo !

Tout cela pour dire que dans la foulée, j'ai fait une nouvelle bouture de mon tutoriel de peinture digitale d'il y a un an (j'avais fort heureusement gardé le fichier source). Le but est de montrer que l'on peut dessiner traditionnellement avec des logiciels de Dessin Assisté par Ordinateur (Photoshop, Gimp...). Pour ce tutoriel, je n'ai utilisé que le pinceau pour 45%, le doigt pour 45% et la gomme pour 10%.

 

Billet d'humeur : La tolérance entre tous, un idéal artistique ?

Nouvelle du 20 novembre 2010

Bonjour,

Je souhaiterais vous faire découvrir quelques auteurs dessinateurs japonais (mangaka) dont j'affectionne tous particulièrement les œuvres : Tsukasa Hôjo et le collectif CLAMP.

Tsukasa hojo collectif CLAMP

Sous un rayon de soleilJe pense que beaucoup de personnes connaissent, au moins de nom, quelques-unes des œuvres de Tsukasa Hôjo. Dans celles-ci, à noter City Hunter (Nicky Larson en français) et Cat's Eyes, les plus connus. En plus de son style très réaliste proche de la BD européenne, ses histoires centrent des personnages au fort caractère qui seraient, s'ils existaient réellement dans la société de l'artiste, exclus de tous. Petits versets de tolérances envers tous les êtres vivants à l'usage de Monsieur Tout-Le-Monde, qu'ils soient animaux (humains inclus) ou végétaux, nous retrouvons une petite fille parlant aux plantes et méprisée de tous à cause de son don dans son œuvre Sous un rayon de soleil ou encore la vie de trois voleuses qui cherchent à récupérer les œuvres spoliées de leur père disparus par des moyens punissables (le vol) dans Cat's Eyes, ou encore un tueur réputé, ancien enfant guérilleros enrôlés de force, qui décidera de mettre ses compétences au service de sa ville natale pour la protéger du banditisme par des moyens, là encore, punissables (vengeances, intimidations, chantages, vols, meurtre, etc.) dans City Hunter, ou encore, une femme médecin excentrique, amoureuse de son mentor jugé coupable de meurtres de trafiquants de drogues et autres criminels notoires qui faisaient du mal à ses patients dans Rash ou encore, la communauté développée dans Family Compo qui ne fait que très peu cas de leur appartenance sexuelle (travestis, transsexuels, connotation bisexuelle). Je ne vais pas m'engager à faire la liste de toutes les exclus dont l'auteur se fait le porte-parole. Qu'on soit d'accord ou non avec les bonnes mœurs de sa société ne regardent que les membres de cette société et chacun est encore libre de penser ce qu'il souhaite. Mais c'est une pratique que je salue que de vouloir se faire le défenseur d'exclus pour des raisons plus ou moins légitimes.

card_captor_sakuraLe collectif CLAMP est l'auteur de l'œuvre Card Captor Sakura (traduit en français par Sakura, la petite chasseuse de cartes), connu pour avoir été diffusé sur les écrans français il y a des années. CLAMP, par un dessin au contraire très éloigné de la réalité, combat pour les mêmes idées, mais d'un point de vue encore plus poussé. Si Tsukasa Hôjo créé le doute quant à la culpabilité de certains de ses personnages (donc le doute de la légitimité de l'exclusion sociétaire), CLAMP ne sera pas aussi tendre. Nous parlons bien ici de meurtriers sans motifs, menteurs invétérés, femmes de petites vertus, traîtres, complaisance de l'autodestruction, plaidoyer de la destruction, individus aux multiples personnalités, individus dépourvus d'âme, de sexes, libertés sexuelles extrêmes et d'autres encore... Dans l'œuvre Card Captor Sakura, CLAMP suggère, sans le montrer véritablement, l'amour entre hommes et l'amour entre adultes et enfants. Pour un lecteur non avertit des pratiques du collectif, cela ressemblerait à de l'amitié ambiguë et à de l'adulation. Dans l'œuvre ChobitS, CLAMP parle cette fois-ci très clairement d'amour entre un humain et une machine, chose tout à fait naturelle dans l'œuvre et qui ne choque aucun des personnages, sentiment approchant pour les personnages d'Angelic Layer envers leurs poupées désarticulées. Sentiments poussés à leur paroxysme. Cette approche de l'exclusion par le sentiment, la tendance ou la nature, dénonce le comportement excessivement correcte de la société japonaise, société où le moindre écart de leurs mœurs condamne l'individu à un rejet définitif vis-à-vis de cette société.

Pour pouvoir comprendre réellement ces auteurs sans s'offusquer, sans s'opposer, sans critiquer, il faut pouvoir ouvrir son esprit à une tolérance plus grande qui permet d'accepter tous les êtres vivants, quels qu'ils soient et peu importe de quoi ils sont la cause.

Certains diront : oui mais... l'amour entre deux hommes, ou entre un homme et une machine, le meurtre ou l'assassinat sont des actes contre-nature menant à la destruction, donc mauvais. Je leur dirais alors ceci : vos cigarettes, vos alcools, vos drogues et autres pratiques d'auto-destruction auxquels vous vous adonnez dans l'impunité la plus totale, auto-destruction légalisée et même encouragée par nos sociétés (qui n'est pas tombée sous le charme des magnifiques publicités pour les cigarettes Gitanes), n'est-ce pas tout aussi destructeur que ces autres pratiques ?

 

Un peu d'humour... jaune !

Nouvelle du 19 novembre 2010

Bonsoir à tous !

50Cela fait quelques jours que je n'ai pas posté de billet. Cela est de bonne augure car la correction du roman avance. Cependant, je crains de ne pouvoir finir la correction avant lundi, jour de ma rentrée en formation professionnelle. Il ne me restera que quelques rares soirs et petits bouts de week-end pour m'y mettre, d'un œil distrait... doucement mais sûrement, dit le proverbe. Je le prends philosophiquement !

Vous voulez sans doute savoir pourquoi le titre de ce billet se nomme humour jaune. Haha, je viens de l'apprendre aujourd'hui !

Saviez-vous que la taxe professionnelle a été supprimée ? Oui, sans doute, vu tout le raffut que cela a suscité. Mais saviez-vous qu'une nouvelle taxe avait été inventée pour la remplacer, dont le montant est scrupuleusement le même, à l'euro près ? Haha ! Et savez-vous comment elle se nomme ? Haha !

AVIS D'IMPOSITION
COTISATION FONCIERE DES
ENTREPRISES,
TAXE POUR FRAIS DE CHAMBRES
DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE,
TAXE POUR FRAIS DE CHAMBRES
DE METIERS ET DE L'ARTISANAT
ET IMPOSITION FORFAITAIRE SUR
LES ENTREPRISES DE RESEAU
(prévus aux articles 1519D, 1519F et 1599 quart A du CGI)

C'est un très joli nom à faire rire... jaune ! Une belle paraphrase de TAXE PROFESSIONNELLE !

Je ne suis plus impliquée dans le milieu professionnel, mais rien qu'aujourd'hui, deux d'entre eux avaient tellement les nerfs qu'ils ne se sont pas privés de me faire partager leurs rires jaunes. C'est ce qui s'appelle déshabiller Paul pour habiller Jacques !

 

Arrietty, le petit monde des chapardeurs - sortie en France

Nouvelle du 15 novembre 2010

arrietty, le petit monde des chapardeursVoici une très bonne nouvelle pour les amoureux d'imaginaire : la sortie du film Bonjour à tous,

Arrietty, le petit monde des chapardeurs, réalisé par le studio Ghibli et scénarisé par Hayao Miyazaki, est prévue pour le 12 janvier 2011 !

Nouveau long métrage du célèbre Studio Ghili (Mon Voisin Totoro, Nausicaä et la vallée du vent, Le Voyage de Chihiro, Le Château ambulant...) Arrietty est sorti sur le grand écran japonais le 17 juillet 2010.

Cette histoire, inspirée des romans Les Chapardeurs de Mary NORTON, semblable à l'histoire de Tommelise (Poucette) de Hans Christian Andersen, utilise la voix de la jeune française Cécile CORBEL. La jeune femme a écrit elle-même les paroles de la bande origine de ce long-métrage, avec les compositions de Joe HISAISHI, un habitué du Studio Ghibli.

Le Studio Ghibli a été fondé par deux amis Isao Takahata et Hayao Miyazaki. A l'époque et jusqu'à maintenant, les deux hommes ont conçu des œuvres portés sur les légendes, les valeurs humaines et la nature. Dans un esprit de poésie, accessible à tous les publics, avec beaucoup de bons sentiments et de sensibilité, les œuvres du studio Ghibli sont presque toutes passées sur les grands écrans japonais, et français depuis 5 ans. Certains se rappellent peut-être la première diffusion de Mon Voisin Totoro sur nos écrans il y a une vingtaine d'années.

Pour tous les amoureux de la vie de la joie et de la nature, les œuvres du Studio Ghibli sont à consommer sans modération !

 

Fanart de Water Lily Island - étape 2 - tracé

Nouvelle du 7 novembre 2010

Water Lily Island fanartVoici l'étape 2 de la réalisation du fanart de Water Lily Island, après le brouillon du billet précédent.
Cette étape consiste à faire les tracés à l'encre noire. Pour cette étape, j'ai essayé quelque chose de nouveau en faisant les tracés à la tablette graphique, ce qui me simplifiera la pose des trames pour l'étape 3.

 

Parodie de Final Fantasy VIII histoire 2 : Mission urgente

Nouvelle du 2 novembre 2010

gun mania couvertureVoici comme promis la deuxième histoire de Gun Mania. Cette histoire est ma préférée. Elle relate les mésaventures de Rinoa et ses amies, attaquées dans leur chambre d'hôtel par un dragon. Il s'avère que le plus grand ennemi de la jeune femme ne sera pas le dragon... 117

J'ai pu récupérer les scans en anglais de Snowpiggie que je remercie encore ici.

Bonne lecture à tous.

gun_mania_0007_fr gun_mania_0008_fr gun_mania_0009_fr gun_mania_0010_fr gun_mania_0011_fr gun_mania_0012_fr

Le chapitre trois sera pour demain !

 

Parodie de Final Fantasy VIII histoire 1 : Doit-on danser ?

Nouvelle du 1 novembre 2010

gun mania couvertureJe viens de terminer de scantrader la première histoire de Gun Mania, un recueil de parodies réalisée par YAMANE Ayano en 1999 sur le jeu-vidéo Final Franasy VIII. J'ai tant ri que je voulais vous faire partager cette pépite. Je précise que je n'ai jamais joué aux Final Fantasy, donc nul besoin de connaître les jeux pour comprendre.

J'ai pu récupérer les scans en anglais de Snowpiggie que je remercie ici.

gun_mania_0001_fr gun_mania_0002_fr gun_mania_0003_fr gun_mania_0004_fr gun_mania_0005_fr

Le chapitre 2 arrivera demain !

 

Les vendanges, c'est la santé...

Nouvelle du 10 octobre 2010

Un petit coucou d'après les vendanges ! Aller dans les champs de vignes, en côtes ou orées des petits chemins, respirer le grand air, loin des pots d'échappement et des bruits de la ville... Ahhh, ce fut génial en ce sens. Mon dos, lui, ne compte pas y retourner, ni mon genou dont le cartilage s'est déformé sous le labeur.

Cependant, pour une chose, je ne regrettai pas cette activité. J'ai été travailler dans un petit champ dont la propriétaire était très fière. Elle nous avait autorisé à goûter quelques grains de ce que nous cueillions, afin de connaître la saveur de ses terres. De ma vie, je n'ai jamais mangé de raisons aussi savoureux. Ils n'étaient pas sucrés à l'excès ou acide à brûler l'estomac comme ceux du commerce, mais la puissance du goût, de la propriété du raisin était très élevée. Nous avions aussi reçu la consigne de laisser quelques grains sur les pieds de vigne afin de nourrir les oiseaux.

À la fin de cette saison chez la patronne, c'est avec un grand sourire qu'elle nous avait montré, à moi et aux quelques vendangeurs (la plupart des amis et de la famille), une liste de 5 à 10 feuilles noircies de lignes dont chaque ligne relevait du niveau d'un pesticide différent. Tous notés à 0.

Par la suite, j'ai appris que le domaine vendait 90% de sa production au Japon, et que le montant de chaque bouteille avait 3 chiffres.

Pour moi qui n'aime pas l'alcool et qui apprécie tant les fruits, c'est un sacrilège de faire d'un si bon raisin, du liquide en cours de putréfaction. Il était teeeeeeellement bon 73

 

Fanart de nuit

Nouvelle du 7 septembre 2010

illustrationVoici une nouvelle illustration dans la galerie traditionnelle.

J'essaie depuis plusieurs heures d'avoir accès à mon FTP, mais le server le répond pas... Alors j'ai patienté en faisant un fanart du personnage de Sho de la série Guyver.

 

Je me lance

Nouvelle du 4 septembre 2010

Bonsoir à tous,

Dans cette mise à jour, j'ai optimisé les galeries d'images (encore) et le menu !

Plus que trois catégories apparaissent sur les cinq, car seules ces catégories sont pourvues d'informations.

 

43J'ai commencé à poster quelques informations sur mon roman dans la rubrique ECRITURE. Le roman que je vous présenterai prochainement s'intitule La Cité du Démon. Vous pouvez y lire actuellement son synopsis et une préface. Les chapitres arriveront petit à petit, selon mon rythme de correction/relecture.

J'attends des commentaires, des critiques, des notes ! Mon but est de faire découvrir mes textes, mais également d'avoir des avis pour m'aider à m'améliorer. Je sais que mon écriture est encore immature, alors j'attends avec impatience votre aide.

 

Déprime

Nouvelle du 2 avril 2010

Bonjour à tous.

Cette semaine, j'ai réalisé une chose importante sur ma vision du monde. Depuis 10 ans, je suis dans le milieu associatif, en tant que bénévole, présidente, secrétaire, trésorière, fondatrice, graphiste, maquettiste... j'ai donné beaucoup de mon temps et de mon énergie pour la vie associative, presque toujours au détriment de ma vie personnelle ou professionnelle. J'ai également beaucoup rendu service aux uns et aux autres, en m'y perdant totalement.

Le résultat des courses est assez mitigé. Reconnaissances, gentillesses, entraides, mais également : reproches, rejets, mensonges, calomnies, chantages, j'ai connu pas mal de récompenses différentes, aussi variées que les personnes que j'ai rencontrées. Les dernières sont pour moi incompréhensibles.

Je suis heureuse d'avoir fait ce que j'ai fait, cependant, je pense que c'était trop. Comme un courant entraîne son opposé, j'ai décidé de ne plus m'impliquer activement dans aucune association à l'avenir, et de ne rendre service que si on me le demande, et uniquement si cela ne me nuit pas. Je me recentre sur moi-même, mes projets, ma voie. Je me fais toujours passer au dernier plan, ce n'est pas la bonne manière de faire, je m'en rends bien compte à présent.

Ce jour marque donc une rupture avec mon ancienne manière de faire et un nouveau commencement plein de promesses.

 

Nouveau site

Nouvelle du 2 janvier 2010

Bonjour à tous ! Voici mon nouveau site web. Comme vous pouvez le voir, pour le moment, il n'y a pas grand-chose, mais soyez patients. Et... et... et...

MEILLEURS VOEUX A TOUS