www.farahdouibi.fr

contes

www.farahdouibi.fr

Le Bâtisseur

ou Le Bâtisseur qui ne Savait Pas Dire Non

Le conte

Pages 86 et 87

page 86

À partir de 9 ans

Soudain, le bâtisseur perdit toute frayeur :
Plus aucune clameur ne lui parvint des cieux.
Alors qu’une lueur descendît des hauteurs,
Il vit, venu d’ailleurs, un être lumineux :
« Mon brave bâtisseur, que tu es bien gentil !
Pour ton plus grand malheur, peut-être trop aussi.
En négligeant ta vie, encore aujourd’hui,
Non content d’être ainsi l’indigent que voici,
Plus jamais ton génie ne sauvera autrui
Car la vie t’aura fui au milieu de la nuit. »

À partir de 6 ans

Soudain vint le silence
Et l’être lumineux :
« Que tu es bien gentil,
Mon brave bâtisseur ;
Peut-être trop aussi :
Ne vois-tu pas l’erreur ?
Plus jamais ton génie
Ne sauvera autrui,
Car la vie t’aura fui
Au milieu de la nuit. »

À partir de 3 ans

Soudain, plus de bruit, plus de tempête, plus d’ouragan. Une lueur descend alors du ciel et lui dit :

« Que tu es gentil, mon bon bâtisseur. Sans doute même trop. Ainsi, tu perdras la vie cette nuit et ne pourras plus aider les autres. »