www.farahdouibi.fr

planning

www.farahdouibi.fr

Affiche de l'activité

INFORMATIONS GENERALES

Nom : Bilan 2021
Date : Le 31 décembre 2021.
Lieu : Dijon.
Site web : https://www.farahdouibi.fr

DESCRIPTION

BILAN FINANCIER


2021 terminée, l'heure est au bilan ! Comme mon activité fonctionne grâce à tous ceux qui y contribuent, que ce soit financièrement ou par d'autres moyens (partages sur les réseaux, bouche-à-oreille, conseils, corrections…), il m'a semblé normal de permettre à toutes ces personnes de savoir comment cette activité fonctionne. Voilà donc, si vous souhaitez en prendre connaissance, le tout premier bilan de cette activité ! Mon bilan 2021 !

Avant de créer mon activité en micro-entreprise le 9 janvier 2021, j'ai au préalable comptabilisé tout le matériel que j'allais intégrer dans cette activité : du matériel de dessin, des livres et magazines de documentation, des outils informatiques, etc. En tout, cet apport en nature sur mes fonds propres représente 12 911,04 €. Pour ainsi dire, tous mes biens puisque mon activité est ma passion et qu'elle m'a guidée toutes ces années dans mes achats.

À partir du 9 janvier 2021 et jusqu'au 31 décembre, voilà l'état des dépenses. Total des dépenses : 26 483,79 €.

 

 

Total des dépenses 2021

Et l'état des recettes. Total des recettes : 2 477,84 €.

Total des recettes 2021

Les dépenses ont donc été honorées par :

  • 9 005,95 € d'apport personnel,
  • 2 477,84 € de recettes (de fonds récupéré du financement participatif Ulule*),
  • 15 000 € d'emprunt.

*Sur les 2 690 € de fonds récoltés par Ulule, 212,16 € ont été prélevés par Ulule en fin d'année 2021 et 319 € viennent d'être prélevés aujourd'hui (1er janvier 2022) par l'URSSAF. Ce dernier débit n'apparaît pas pour le bilan 2021.

Les comptes sont donc à 0 le 31 décembre 2021. Ce qui me permet de commencer l'année avec :

  • 0 € de fonds propres,
  • 15 000 € de dette,
  • un stock de ~1930 livres de conte (2000 exemplaires moins les ~70 pré-ventes) qui devrait arriver début mars,
  • un stock de marque-pages, le restant de la campagne de financement participatif Ulule pour le Bâtisseur,
  • un stock de cartes prestiges, le restant de la campagne de financement participatif Ulule pour le Bâtisseur,
  • les -319 € payés aujourd'hui à l'URSSAF sur les fonds Ulule récupérés.

Si vous êtes effrayés de voir autant de dépenses et si peu de recettes pour cette première année, sachez que dans le monde de l'entrepreneuriat, cela est normal. La ou les premières années sont souvent difficiles financièrement. Cela est principalement dû aux investissements de départ qui plombent d'emblée les comptes (le matériel nécessaire pour l'activité et la publicité).

Sachez aussi que j'ai joué de malchance numérique et d'erreurs cette première année (qui ne devraient plus se reproduire) car :

  • mon PC a rendu l'âme et j'ai dû en racheter un gif,
  • le PC acheté n'était pas conforme à mes besoins et j'ai dû en racheter un gif,
  • mon écran a rendu l'âme et j'ai du en racheter un gif,
  • j'ai acheté pour 356 € des trames Deleter (+ frais d'importation) que la marque Deleter m'interdit d'utiliser en numérique, même en one shot (utilisation unique pour imiter le système commerciale de la trame traditionnelle qui s'use). Ne travaillant qu'en numérique et principalement en vectoriel le tramage, ces trames sont devenues inutiles (grosse perte de temps en prime) gif
  • avant de savoir que ces trames me seraient inutiles, je les avais soigneusement collées sur de belles feuilles blanches A3 bristols pour les numériser en HD (600 dpi), de sorte que je ne peux pas non plus les revendre pour récupérer un peu sur cette perte financière gif

On peut rajouter ce que je n'aurai plus à racheter avant un moment :

  • ce matériel numérique coûteux qui devrait tenir au moins 10 ans (il y a intérêt sans quoi je me ferai exorciser !),
  • ces erreurs d'investissement,
  • le matériel de dessin que j'ai acquis en bonne quantité pour ne pas être prise de court (feuilles, crayons, mines, gommes…),
  • le matériel d'écriture que j'ai aussi acquis en bonne quantité pour les mêmes raisons (carnet de feuilles A4, stylo, classeurs, pochettes plastiques…),
  • la plupart de la documentation (livres et magazines) dont j'avais besoin pour mes besoins professionnels.

La deuxième année devrait se révéler meilleure car en plus de cette baisse des dépenses prévisionnelles, j'aurai à partir de mars les livres de conte, les produits dérivés du projet Ulule ainsi que certaines affaires professionnelles dont je n'ai plus besoin, le tout disponible à la vente.


BILAN ARTISTIQUE


Cette année a été riche graphiquement. J'ai réalisé presque tout le contenu graphique du conte du Bâtisseur durant cette année 2021.

Un deuxième volet de correction du conte a été rendu en toute fin d'année pour le texte et devrait permettre d'affiner le conte sur des détails de taille pour approcher de la perfection. Après la correction professionnelle auprès de Scribinfo, celle généreuse d'Alexis Vaugeois, j'ai sollicité des âmes toutes aussi généreuses auprès du collectif littéraire Cocyclics. Merci à tous de sublimer ces textes !

gif


BILAN HUMAIN


Je vais revenir sur ma parole concernant la diffusion et la distribution du conte Le Bâtisseur. J'ai travaillé cette année 2021 et particulièrement ces derniers mois, du levé au couché et parfois même la nuit. Malgré tout, je n'ai pas pu faire tout ce qui était prévu. Étant donné que j'ai fait le choix de travailler relativement seule dans ce projet pour rester décisionnaire, je devais logiquement presque tout faire, de l'écrit à l'illustration, des ornements typographiques à la mise en page, certes, mais aussi de la publicité au marketing, du mailing au réseautage, des dossiers de presse aux interviews, de la programmation et du design à la gestion informatique, du secrétariat à la comptabilité, du démarchage commercial inter-pro… gif

Cela fut particulièrement riche d'expérience et je ne regrette pas ! gif

Pour 2022, afin de me dégager une partie du temps pour pouvoir mieux me consacrer à mon cœur de métier (et aussi parce que je ne peux pas continuer comme ça sans continuer d'accumuler les retards gif), j'ai décidé de démarcher des diffuseurs / distributeurs afin de faire circuler ce livre dans les points de ventes (libraires, espaces littéraires) de toute la France.

Je ne sais pas si cela pourra se faire, mais comme je rajoute un intermédiaire dans ma chaîne du livre alors que j'avais expliqué au préalable que je souhaitais un circuit court du livre avec peu d'intermédiaires pour des raisons multiples (incidences du transport sur la planète, incidences financières, etc), il me semblait plus correcte de vous avertir de mon intention.

Comme 2021 a été ma troisième année de création d'activité, même si elle est ma première année officiellement à mon compte, le bilan reste assez lourd humainement. Comme je vous l'avais dit dans une autre news, pour le premier livre, tout a été à faire : la forme finale que prendraient les textes, les illustrations, quels paratextes, l'existence du lexique illustré, des morales, la mise en page à concevoir, etc. Pour le deuxième conte et les suivants, je pourrais réutiliser les canvas créés pour le premier conte afin de gagner du temps. Ce sera moins de la conception que de la création littéraire et artistique gif

De la même manière, j'ai utilisé beaucoup de temps durant cette première année pour mes comptes, le financement participatif, la communication, le réseautage, etc. car il fallait tout faire à partir de rien. Ce ne sera pas le cas pour le deuxième conte et les suivants.